Spectacle désolant

19/11/2010
Spectacle désolant

L’incident survenu jeudi à l’Assemblée entre le président Abbas Bonfoh et un député démissionnaire de l’UFC fait la Une de la presse vendredi.
« Le président Abass Bonfoh échappe de peu aux coups de poing d’un député », titre Nouvel Echo.
« Selon des indiscrétions, c’est le président de l’union des forces de changement qui auraient introduit ces lettres de démission en lieu et place de certains députés qui devraient normalement et selon le règlement de l’Assemblée, introduire eux-mêmes les démissions » écrit le journal.
« Séance honteuse hier à l’Assemblée, l’honorable Ouro-Akpo, comme un lion prêt pour bondir sur Abass Bonfoh », déplore La dépêche qui souligne que « La réaction du député Ouro Akpo, n’est que l’expression du climat tendue qui règne actuellement à l’Assemblée nationale entre l’UFC et les députés dissidents ».
Un « spectacle désolant » pour Forum de la Semaine qui illustre « le profond malaise qui règne dans l’hémicycle depuis que Gilchrist Olympio et Jean Pierre Fabre se livrent à une bataille sans merci pour le contrôle des vingt députés UFC (…)».
« Qui de Gilchrist Olympio ou de jean Pierre Fabre sortira vainqueur de ce nouveau bras de fer ? s’interroge le quotidien.
Enfin Liberté, proche de l’ANC pense qu’en lisant une lettre de démission non datée, « Abass Bonfoh est coupable de faux et usage de faux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo grappille un petit point

Sport

La FIFA a publié jeudi son classement mensuel. Le Togo gagne un point. Il se retrouve à la 128e place au plan mondial.

Renforcement des capacités militaires des pays membres

Cédéao

La 38e réunion ordinaire du Comité des chefs d’état major de la Cédéao s’est achevée mercredi à Lomé.

Un PC bon marché fabriqué au Togo

Tech & Web

Des déchets informatiques utilisés pour fabriquer un ordinateur. Voilà un cycle vertueux.

Exportateur et pollueur

Faits divers

Lors d’un contrôle effectué le 13 avril dernier au port de Sète, les douaniers se sont intéressés à deux semi-remorques en partance pour le Togo. Et là, surprise.