Subtil dosage

29/06/2011
Subtil dosage

Le directeur de la publication des "Echos du pays" et ancien directeur de Radio Zéphir, Augustin Mèdèwèki Sizing (photo), a été porté mercredi à la tête de l'Observatoire togolais des médias (OTM). Fin connaisseur du paysage médiatique, il compte sur son expérience pour restaurer l’image de l’organisation.

Republicoftogo.com : Comment allez-vous vous y prendre pour relancer l’OTM ?

Augustin Mèdèwèki Sizing : L’organisation a connu des difficultés dans un passé ; depuis les choses se sont améliorées et nous allons poursuivre ce travail de réhabilitation. L’OTM doit veiller à faire respecter la vie privée et la dignité des citoyens ; elle doit en même temps garantir la liberté des journalistes. C’est un subtil dosage.

Republicoftogo.com : Justement, quel regard portez-vous sur la presse au Togo ?

Augustin Mèdèwèki Sizing : La situation n’est pas rose, même si l’évolution est patente comparée à il y a une dizaine d’années.

La liberté d'expression est aujourd'hui une réalité. Mais c'est vrai aussi que l'Etat a eu ces derniers temps maille à partir avec la presse privée, ce qui indique clairement que les relations entre les autorités et les médias ne sont pas encore totalement apaisées. 

Il y a là un travail à mener pour parvenir à un équilibre qui respecte les intérêts de chacun.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.