Syndrome FTF à l’UFC

10/06/2010
Syndrome FTF à l’UFC

Si le RPT n’avait pas signé l’accord politique avec l’UFC, la presse togolaise serait à sec de sujets. Car une fois encore jeudi c’est ce qui intéresse la plupart des journaux.
"Compromis ou compromission politique de Gilchrist Olympio ? », titre La Lanterne évoquant l’arrivée de ministres UFC dans l’équipe gouvernementale.
"L'entrée de l'UFC au gouvernement est une décision bien mûrie", estime de son côté Forum de la Semaine assurant que les ministre de l'UFC ont déjà pris « à bras le corps leur responsabilité » au sein du gouvernement Houngbo II par des visites sur le terrain, des missions à l'extérieur et des comptes rendus en Conseil de ministres.
"Les ministres de l'UFC doivent prouver aux sceptiques de leur parti, qui les ont exclus temporairement, leur grave erreur à
travers les rendements de leur cohabitation avec l'ennemi d'hier qu'est le RPT", souligne le quotidien.
Comment une fois pour toute crever l’abcès à l’UFC ? Pour Liberté, la seule solution est l’organisation rapide d’un congrès extraordinaire.
"Seul un congrès pourrait départager les deux camps antagonistes, bien que les forces en présence ne soient pas comparables", écrit ce quotidien qui redoute cependant un syndrome FTF (Fédération togolaise de football).
"Comme à la FTF, il y a bien un risque que les membres des fédérations de l'UFC, qui vivent le plus souvent comme des citoyens lambda, c'est-à-dire dans l'indigence totale, soient soudoyés pour reconduire le maréchal", conclut Liberté.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La bonne volonté ne suffit pas

Santé

Pendant deux jours, les responsables de l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS) se concertent à Lomé pour élaborer un plan stratégique. 

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.