Tension à la pompe

23/06/2010
Tension à la pompe

Togo Presse revient mercredi sur les troubles qui ont secoué la capitale la veille.
« Mouvement de contestation sociale dans les rues de Lomé, la circulation a été gravement perturbée hier », titre le quotidien national.
Le journal parle d’une « tension perceptible dans tous les quartiers de la ville ».
Le Magnan Libéré mentionne des « dégâts humains et matériels » et invite le gouvernement à « revoir sa copie ».
«Le temps n’est pas propice à cette augmentation d’autant plus que depuis l’élection de Faure, la stabilité politique n’est pas encore de mise ; une partie de la population continue de descendre dans les rues pour contester cette élection, de plus les inondations sont encore en train de causer des dégâts à la populations », peut-on lire dans ce journal.
Liberté avance le chiffre de « trois morts dont deux par balles » dans les rangs des manifestants et parie sur des « lendemains mouvementés en perspective pour le Togo »
En réalité, le bilan est d’un mort et d’un blessé grave, selon le ministère de la Sécurité.
Forum indique enfin qu’un journaliste de Golfe Info a été « roué de coups par les forces de l’ordre qui l’on assimilé aux manifestants ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.