Tension à la pompe

23/06/2010
Tension à la pompe

Togo Presse revient mercredi sur les troubles qui ont secoué la capitale la veille.
« Mouvement de contestation sociale dans les rues de Lomé, la circulation a été gravement perturbée hier », titre le quotidien national.
Le journal parle d’une « tension perceptible dans tous les quartiers de la ville ».
Le Magnan Libéré mentionne des « dégâts humains et matériels » et invite le gouvernement à « revoir sa copie ».
«Le temps n’est pas propice à cette augmentation d’autant plus que depuis l’élection de Faure, la stabilité politique n’est pas encore de mise ; une partie de la population continue de descendre dans les rues pour contester cette élection, de plus les inondations sont encore en train de causer des dégâts à la populations », peut-on lire dans ce journal.
Liberté avance le chiffre de « trois morts dont deux par balles » dans les rangs des manifestants et parie sur des « lendemains mouvementés en perspective pour le Togo »
En réalité, le bilan est d’un mort et d’un blessé grave, selon le ministère de la Sécurité.
Forum indique enfin qu’un journaliste de Golfe Info a été « roué de coups par les forces de l’ordre qui l’on assimilé aux manifestants ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.