Togo ragots

11/11/2015
Togo ragots

Des comportements qui portent atteinte aux journalistes professionnels

Biossey Kokou Tozoun, le président de la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC), a dénoncé mercredi ‘les journaux qui mettent en cause impunément et sans preuves des personnalités ou de simples particuliers. Ces atteintes à leur dignité et à leur honneur sont scandaleuses’.

Il faisait référence à de récentes pseudo-enquêtes mettant en cause l’un des membres du gouvernement.

‘C’est une forme de charlatanisme médiatique dans l’altération des faits et des accusations fallacieuses, ceci en violation du code de la presse et de la communication et de la loi organique relative à la HAAC’, a déclaré M. Tozoun.

Violation de l’éthique et de la déontologie, c’est bien ce qui caractérise les articles quasi-identiques publiés récemment par L’Indépendant Express et ‘Panorama’. Les journalistes se sont rendus dans le village natal du ministre où ils ont découvert des ‘pratiques sataniques’. On épargnera au lecteur le reste des enquêtes rédigées par des individus qui ont manifestement besoin d’une assistance psychiatrique.

Cette affaire, n’est malheureusement pas la première du genre. Le fond de commerce de nombreux journaux et de la presse en ligne est de diffuser de fausses informations.  

Aux organisations professionnelles de dénoncer ces dérives.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Pendant les Evala, la roue tourne

Sport

Coup d’envoi mardi du Grand Prix de la Kozah, une course cycliste qui mènera le peloton de Lomé à Kara (Nord du Togo).

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.