Un cambriolage qui tombe mal

03/11/2010
Un cambriolage qui tombe mal

«Les dirigeants de l’Alliance nationale pour le changement pourraient recevoir le récépissé aujourd’hui », titre mardi Liberté. A en croire ce quotidien, «les fameuses irrégularités et incohérences relevées dans le dossier de l’ANC par le ministère de l’Administration territoriale sont corrigées depuis vendredi dernier et ce jour doit probablement marquer la fin du suspens ».

Le journal rapporte également les propos d’un des responsables de l’ANC qui déclare que le nouveau parti ambitionne de conquérir le pouvoir par tous les moyens légaux et démocratiques et de l’exercer au nom du peuple togolais, dans l’intérêt du peuple togolais et pour le bien-être du peuple togolais.

«La conquête de la démocratie n’est pas une affaire de partis politiques, mais une affaire citoyenne. La première tâche, qui incombera à l’ANC, puisqu’elle va détourner à son profit l’héritage de popularité de l’UFC sera-t-elle de se constituer un vaste rassemblement des forces démocratiques, toutes tendances confondues, autour d’une plate-forme d’entente nationale pour la conquête de la démocratie», écrit Forum de la Semaine.

L’Alternative évoque un cambriolage survenu au Centre hospitalier universitaire de Tokoin (CHU-Tokoin) de Lomé. Problème, l’ordinateur volé contenait les travaux d’un médecin au concours de l’agrégation qui a débuté mardi à Lomé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.