Un choix, un droit et des obligations

30/05/2013
Un choix, un droit et des obligations

La fiabilité, la neutralité et la véracité des sources ne sont pas les principales qualités des journaux privés au Togo. Pas tous, bien sûr.Mais ceux proches de l’opposition ont une fâcheuse tendance à publier de fausses informations. Au nom de la liberté de la presse, les autorités n’interviennent pas. C’est à la Haute Autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) et, le cas échéant,  à la justice de le faire, mais les sanctions sont rares ou inexistantes.

Toutefois, la présidence de la République a décidé de réagir à un article publié récemment par un quotidien d’opposition « qui prête au Chef de l’Etat, dans un scénario surréaliste,  un entretien téléphonique imaginaire avec le dénommé Mohammed Loum, actuellement aux mains de la justice, souligne le communiqué.

« En relayant ainsi dans vos colonnes, sans aucune réserve, les divagations  du dénommé Mohammed Loum, dont les allégations  fluctuent au gré du jour,  vous portez gravement atteinte au respect dû aux institutions de la République », indique le texte.

Pour la présidence, « Dans aucun pays, aucun organe de presse ne peut s’abriter (…) derrière la liberté de presse pour servir de caisse de résonance  à des mensonges aussi grossiers portant atteinte avec désinvolture à l’honneur des plus hautes autorités de l’Etat ». 

Il est légitime pour n’importe quel organe de presse de ne pas adhérer à la politique gouvernementale, c’est son choix, c’est son droit. Mais la critique doit être constructive argumentée par des faits et des analyses ; certainement pas par des ragots.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

Incendie des marchés : six personnes recouvrent la liberté

Justice

Six personnes incarcérées dans le cadre des incendies criminels des marchés de Lomé et de Kara (janvier 2013) ont bénéficié mercredi d’une remise en liberté provisoire.

La mode dans tous ses états

Culture

Le FIMO 228, Festival international de la mode au Togo, s’est ouvert mardi à l’hôtel Ibis de Lomé.