Un improbable grand débat

27/02/2010
Un improbable grand débat

La campagne électorale s’achève dans quatre jours au Togo. Certains rêvent encore de pouvoir organiser un grand débat télévisé entre les sept candidats à la présidentielle. Peu de chance que ce projet se concrétise, mais l’association « Jeune chambre international » y croit encore. Le Dr. Charlemagne Johson (photo), qui dirige cette ONG, a même une date en tête, le 1er mars.
Republicoftogo.com : Avez-vous l’accord des candidats et de la HAAC ?
Charlemagne Johson : Nous avons eu des contacts poussés avec les Etats major de tous les candidats. Certains ont déjà donné leur accord ferme, d’autres ont souhaité envoyer des représentants.
Par ailleurs, nous travaillons en partenariat avec la HAAC qui nous a proposé deux journalistes de renom qui pourraient assurer la modération et veiller à l’équilibre du débat.
Republicoftogo.com : Pensez vous qu’un tel débat puisse influencer le choix des électeurs ?
Charlemagne Johson : Influencer, je ne sais pas, informer, très certainement et c’est essentiel pour que les électeurs aillent accomplir leur devoir civique en toute connaissance de cause.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo et l'Egypte ciblent les jeunes

Coopération

Victoire Dogbe-Tomegah, la ministre en charge de la Jeunesse, effectue depuis mardi une visite de travail en Egypte.

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.