Un improbable grand débat

27/02/2010
Un improbable grand débat

La campagne électorale s’achève dans quatre jours au Togo. Certains rêvent encore de pouvoir organiser un grand débat télévisé entre les sept candidats à la présidentielle. Peu de chance que ce projet se concrétise, mais l’association « Jeune chambre international » y croit encore. Le Dr. Charlemagne Johson (photo), qui dirige cette ONG, a même une date en tête, le 1er mars.
Republicoftogo.com : Avez-vous l’accord des candidats et de la HAAC ?
Charlemagne Johson : Nous avons eu des contacts poussés avec les Etats major de tous les candidats. Certains ont déjà donné leur accord ferme, d’autres ont souhaité envoyer des représentants.
Par ailleurs, nous travaillons en partenariat avec la HAAC qui nous a proposé deux journalistes de renom qui pourraient assurer la modération et veiller à l’équilibre du débat.
Republicoftogo.com : Pensez vous qu’un tel débat puisse influencer le choix des électeurs ?
Charlemagne Johson : Influencer, je ne sais pas, informer, très certainement et c’est essentiel pour que les électeurs aillent accomplir leur devoir civique en toute connaissance de cause.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.