Un projet qui fait débat

26/06/2014
Un projet qui fait débat

Quelle crédibilité accorder à la volte-face du pouvoir ? Question posée jeudi par Le Correcteur à propos de l’avenant au projet de loi qui propose un scrutin uninominal à deux tours. Si le journal salue cette initiative il préfère rester prudent car, souligne-t-il, les députés auront toujours la possibilité de l’amender.

Liberté opte pour la boule de cristal en affirmant à l’avance que l’Assemblée rejettera à la fois la limitation du mandat présidentiel et l’élection à 2 tours.

‘Le scrutin uninominal à deux tours retenu. Tant mieux si les acteurs politiques acceptent de faire bon marché des textes constitutionnels’, écrit Forum de la Semaine.

Le Correcteur, Golfe Info et Liberté reprennent à leur compte les affirmations des deux avocats européens venus soutenir Jean-Pierre Fabre dans l’affaire des incendies criminels des marchés de Kara et de Lomé. Ces derniers affirment que le dossier est vide. Assez logique puisque leur déplacement avait un objectif politique. Au demeurant, on se demande qui a payé leur voyage en classe Affaires.

Pascal Bodjona a obtenu ce qu’il voulait en organisant un point de presse. Les journaux commentent son intervention. Tingo Tingo se demande si l’ancien ministre va se présenter à la présidentielle de 2015. A-t-il vraiment basculé dans l’opposition, se demande Chronique de la Semaine.

‘Je ne serai pas absent de la scène politique togolaise’. Déclaration de Bodjona en manchette d’Echo du Pays.

Pour l’heure, l’intéressé n’a ni parti, ni soutien régional.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.