Une affaire qui n’a pas livré tous ses secrets

17/09/2012
Une affaire qui n’a pas livré tous ses secrets

La presse française, et plus généralement francophone, commente largement l’interpellation de Loïk Le Floch Prigent à Abidjan et son extradition samedi soir vers le Togo. L’occasion pour les journaux de revenir sur le parcours de l’ancien patron de la compagnie pétrolière Elf et sur sa condamnation en France à 5 ans de prison pour malversations financières.

Mais les journalistes évoquent également l’affaire d’escroquerie internationale qui vaut aujourd’hui à Le Floch Prigent d’être entendu par la justice togolaise et ses principaux protagonistes.

La Courrier Stratégique s’intéresse en particulier au profil de Pascal Bodjonan l’ancien ministre de l’Administration territoriale, inculpé d’escroquerie et sous mandat de dépôt.

« Tour à tour ambassadeur aux Etats Unis, directeur de cabinet du Président de la République Faure Gnassingbé,  puis ministre des collectivités territoriales, c’est un personnage très influent, qui aura été particulièrement exposé et dont le rôle dans certaines grandes affaires togolaises de la décennie passée reste entourée d’un épais halo de mystère. C’est dire que la chute de Bodjona attise les passions, surtout que l’homme aurait amassé une fortune substantielle qui lui permettrait aujourd’hui d’acheter soutiens et relais dans la presse locale , ce qui contribue à diviser encore plus l’opinion publique Togolaise », écrit le site.

Lire l’article

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.