Volée de bois vert contre l’UFC

06/04/2010
Volée de bois vert contre l’UFC

Certains journaux parus mardi se demandent pourquoi Faure n’a pas encore prêté serment. L’Union apporte une réponse en précisant
qu’il y a une confusion des articles 59 et 63 de la constitution. Le journal note que les juges constitutionnels, qui ont rendu un arrêt le 30 mars en expliquant que le président pourrait prêter serment dans les 15 jours qui suivent la proclamation des résultats ou au plus tard le 3 mai, ont toutefois oublié de préciser qu’un président sortant n’était pas obligé de démissionner juste après la proclamation des résultats définitifs du scrutin.
Les problèmes internes qui secouent l’UFC et le Frac n’ont pas fini d’alimenter les colonnes des journaux.
« Forum de la semaine » titre mardi : « Stratégie d’erreur en puissance, Jean Pierre Fabre se trompe éperdument de cible ! ».
Dimas Dikodo revient sur la mise en garde à l’endroit des journalistes faîte par Jean Pierre Fabre, candidat malheureux, lors de la marche de samedi. L’auteur rappelle à Jean-Pierre Fabre que les journalistes ne sont pas les représentants de l’UFC ou du Frac, et donc pas là pour servir la soupe.
« Jean Pierre Fabre doit savoir que la reconnaissance de la victoire de l’autre fait partie intégrante de la démocratie et que les mauvais perdants sont des dictateurs en puissance », écrit Dimas Dikodo.
Forum indique par ailleurs que Fabre disposait d’un autre centre de compilation des résultats à Adoboukomé à Lomé, a part celui qui a fait l’objet d’une descente de police. « Pourquoi Fabre ne rend-il pas compte des résultats obtenus après cette compilation ? » questionne le journal
qui publie la liste des représentants de l’UFC dans 21 Celi qui ont apposé leur signature sur les procès verbaux de dépouillement.
« Courrier de la République » évoque un début de rébellion au sein de l’UFC. L’article fait une analyse les dissensions internes qui minent ce parti depuis le scrutin du 4 mars.
Le journal constate que les appels à la retenue et au calme lancés par le leader de l’UFC, Gilchrist Olympio, ndlr) ne sont pas entendus et que ses « militants continuent des pratiques surannées au point de défier celui qui les a produit ».
« L’UFC parviendra-t-il un jour à surmonter ses dissensions internes sans laisser de séquelles », s’interroge Courrier.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.

Réponse rapide en faveur des populations défavorisées

Développement

Le PNUD a signé vendredi deux nouvelles conventions qui vont permettre d'étoffer les stratégies du PUDC de lutte contre la pauvreté.