100 milliards à investir d’ici 2017

16/05/2013
100 milliards à investir d’ici 2017

Le Togo ne parviendra pas à atteindre en 2015 les OMD relatifs à l’eau potable et à l’assainissement. C’est ce qu’a indiqué jeudi le ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hydraulique villageoise, Bissoune Nabagou, lors d’une réunion technique à Lomé.

Le non respect du point d’atteinte n’est pas une fatalité, a souligné le ministre qui reste convaincu que les objectifs seront réalisables d’ici 2017. Une conviction renforcée par la politique de l’eau menée depuis plusieurs années avec la réalisation de nombreux forages équipés de pompes à motricité humaine et de mini systèmes d’adduction d’eau potable. 

Bissoune Nabagoua donné des chiffres. Le taux de desserte en est de 48% en milieu rural, de 37% en milieu semi-urbain et de 42,5%  en milieu urbain ; soit une moyenne nationale de 44%. 

En 2015, l’évolution devrait permettre d’atteindre respectivement 64%, 62% et 69% en milieu urbain. 

Mais avant d’atteindre ces résultats, le Togo devra entreprendre de lourds investissements estimés à plus de 100 milliards de Fcfa. Les autorités espèrent le soutien des bailleurs de fonds.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Approche intégrée de la santé

Santé

Chaque année, des millions de parents consultent pour leurs enfants des pharmaciens, des médecins, des tradipraticiens et les emmènent dans les hôpitaux et les centres de santé. 

Soutien de la Croix Rouge suisse

Coopération

La Croix Rouge suisse a fait un don de 55 millions de Fcfa à son équivalent togolais afin de mener des campagnes de sensibilisation sur le virus Ebola.

Vigilance et prévention

Santé

Une réunion a regroupé mercredi autour du Premier ministre les membres de la commission nationale de lutte contre Ebola, la représentante de l’OMS au Togo et une délégation du Commandement des États-Unis pour l'Afrique.

Monter en puissance sur la répression

Coopération

Francopol, le réseau institutionnel de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise à Lomé une rencontre sur la lutte contre la violence faite aux femmes.