2015 en ligne de mire

14/09/2012
2015 en ligne de mire

Les participants au dialogue politique sont parvenus à s’entendre jeudi sur l’essentiel. C’est à dire sur le cadre électoral et le découpage pour les prochaines élections législatives. Mais pour les opposants radicaux, l’important n’est pas là. Ils s’intéressent assez peu aux modalités de ce scrutin, mais bien bien davantage à la présidentielle de 2015.

Ils ont donc naturellement réagi à l’une des propositions validées hier, à savoir, l’élection du président de la République au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois.

Une disposition qui, si elle est adoptée, aura comme point de départ 2015 et ne saurait être rétroactive.

Mais Zeus Ajavon, le leader du collectif « Sauvons le Togo », exige qu’elle ait un effet immédiat ; autrement dit que le président Faure Gnassingbé, qui effectue son second mandat, ne puisse plus se représenter.

Une réaction qui n’est pas surprenante de la part d’opposants qui, il y a quelques jours encore, demandaient le départ pur et simple du chef de l’Etat.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tous mobilisés contre les changements climatiques

Environnement

La Semaine de la diplomatie climatique se déroule du 24 au 30 septembre avec de nombreuses conférences, débats, projection de films.

ACP-UE : début des négociations le 1er octobre

Coopération

Le Groupe central de négociation chargé de préparer les prochaines discussions avec l’UE pour parvenir à un accord post-Cotonou, s’est réuni dimanche à New-York.

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence

Sport

L'Olympiade d'échecs 2018 a lieu du 23 septembre au 8 octobre au Sport Palace de Batoumi, en Géorgie. 

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.