2015 en ligne de mire

14/09/2012
2015 en ligne de mire

Les participants au dialogue politique sont parvenus à s’entendre jeudi sur l’essentiel. C’est à dire sur le cadre électoral et le découpage pour les prochaines élections législatives. Mais pour les opposants radicaux, l’important n’est pas là. Ils s’intéressent assez peu aux modalités de ce scrutin, mais bien bien davantage à la présidentielle de 2015.

Ils ont donc naturellement réagi à l’une des propositions validées hier, à savoir, l’élection du président de la République au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois.

Une disposition qui, si elle est adoptée, aura comme point de départ 2015 et ne saurait être rétroactive.

Mais Zeus Ajavon, le leader du collectif « Sauvons le Togo », exige qu’elle ait un effet immédiat ; autrement dit que le président Faure Gnassingbé, qui effectue son second mandat, ne puisse plus se représenter.

Une réaction qui n’est pas surprenante de la part d’opposants qui, il y a quelques jours encore, demandaient le départ pur et simple du chef de l’Etat.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés.