216 millions d’euros pour quoi faire ?

07/11/2013
216 millions d’euros pour quoi faire ?

Le Commissaire au Développement, Andris Piebalgs, a annoncé début novembre à Bruxelles, une allocation bilatérale de 216 millions d'euros en faveur du Togo dans le cadre du XIe FED (2014-2020) ; une augmentation de 70% par rapport au précédent Fonds européen de développement.

Jeudi, Nicolas Berlanga-Martinez (photo), le nouveau chef de la Délégation de l’Union européenne à Lomé, a précisé quels seraient les secteurs prioritaires concernés.

Il s’agit, notamment, de la gouvernance, de la consolidation de l’Etat et de la sécurité, du développement des villes secondaires à travers des investissements productifs dans les centres urbains et leurs bassins ruraux.

Une partie non négligeable de l’aide sera destinée à la consolidation de la stabilité macro-économique et à la transparence des revenus et des dépenses de l’Etat. Appui également à la réforme de la justice pour permettre un traitement plus rapide des dossiers et de meilleures conditions de détention pour les prisonniers.

Le XIe FED permettra également de renforcer les institutions de la République comme les ministères,  l’Assemblée nationale et les futures entités en région constituées après les élections locales prévues dans quelques mois.

L’Union européenne entend poursuivre et amplifier sa coopération en matière de développement urbain, à la fois dans la capitale et dans les villes de l’intérieur. Qui dit développement dit services de base, présence de l’administration, lutte contre le chômage, promotion de l’emploi, y compris en zone rurale.

‘Ce XIe FED n’est pas un chèque en blanc. Il doit renforcer la bonne gouvernance, aider au processus de décentralisation et, de manière globale, favoriser le développement’, a confié Nicolas Berlanga Martinez.

Les grands axes de la coopération exposées par l’ambassadeur européen s’intègreront dans la SCAPE, la Stratégie de croissance accélérée de promotion de l’emploi, un programme élaboré par le gouvernement avec l’appui de ses partenaires (France, Allemagne, UE, notamment).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.