40 milliards pour entretenir le réseau routier

08/09/2015
40 milliards pour entretenir le réseau routier

Ninsao Gnofam

Construire des routes, c’est bien, les entretenir, c’est mieux. La plupart des pays membres de l’UEMOA ont pris conscience de l’importance de disposer d’un réseau routier moderne et en bon état. C’est une question de développement économique et de désenclavement pour les populations rurales. C’est aussi une façon de participer à l’intégration régionale. Mais les ressources manquent cruellement.

A l’initiative de l’UEMOA et de la BOAD, des représentants des 8 Etats de l’Union discutent depuis lundi à Lomé pour trouver des solutions innovantes susceptibles d’alimenter les fonds d’entretien routier.

Le ministre togolais des Infrastructures et des Transports, Ninsao Gnofam, le concède, les taxes collectées actuellement (péages et droits d’assise) sont insuffisantes pour couvrir les 40 milliards nécessaires chaque année.

Republicoftogo.com : Quelles sont les pistes envisagées au niveau du Togo ?

Ninsao Gnofam : L’essentiel des ressources actuelles provient des droits d’assise sur les produits pétroliers et les péages. Tout cela est insuffisant. En s’inspirant de ce qui se fait dans plusieurs pays anglophones, on peut imaginer, par exemple, une tarification basée sur le gabarit des véhicules et la marchandise transportée.

A Lomé des milliers de camions circulent chaque jour sans acquitter le moindre droit de péage. C’est une piste à explorer.

Enfin lors de l’achat d’un véhicule, une taxe pourrait être introduite concernant l’entretien routier.

Republicoftogo.com : Combien avez-vous besoin chaque année pour entretenir les routes ?

Ninsao Gnofam : Environ 40 milliards. Nous sommes parvenus à réunir à peine la moitié. C’est dire que cette question est importante et mérite réflexion.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.