6.500 hommes pour veiller à la sécurité du scrutin

10/04/2013
6.500 hommes pour veiller à la sécurité du scrutin

Une force intégrée de 6.500 policiers, gendarmes et gardiens de préfecture va être créée pour assurer la sécurité lors des élections législatives. La FOSEL 2013, c’est son nom, sera placée sous la supervision de la Commission électorale nationale indépendante. C’est l’une des décisions prise mercredi en Conseil des ministres.

Les ministres ont également examiné un projet de décret fixant les modalités de répartition des sièges des députés à l’Assemblée. Cette répartition, précise le communiqué final est, avant tout, fonction du nombre de députés à l’Assemblée nationale, de la prise en compte des facteurs historiques, des exigences liées à l’unité et la cohésion nationale et de la nécessité d’une représentation adéquate et équitable des populations et des territoires. 

En conséquence, un critère pondéré axé de manière prépondérante sur la démographie et accessoirement sur la superficie de chaque circonscription électorale, respectivement pour 75 % et 25 %, permet de majorer le facteur démographique et de minorer le facteur géographique. 

Le Togo doit organiser dans les semaines qui viennent des élections législatives. Les opérations de recensement sont en cours.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.