6.500 hommes pour veiller à la sécurité du scrutin

10/04/2013
6.500 hommes pour veiller à la sécurité du scrutin

Une force intégrée de 6.500 policiers, gendarmes et gardiens de préfecture va être créée pour assurer la sécurité lors des élections législatives. La FOSEL 2013, c’est son nom, sera placée sous la supervision de la Commission électorale nationale indépendante. C’est l’une des décisions prise mercredi en Conseil des ministres.

Les ministres ont également examiné un projet de décret fixant les modalités de répartition des sièges des députés à l’Assemblée. Cette répartition, précise le communiqué final est, avant tout, fonction du nombre de députés à l’Assemblée nationale, de la prise en compte des facteurs historiques, des exigences liées à l’unité et la cohésion nationale et de la nécessité d’une représentation adéquate et équitable des populations et des territoires. 

En conséquence, un critère pondéré axé de manière prépondérante sur la démographie et accessoirement sur la superficie de chaque circonscription électorale, respectivement pour 75 % et 25 %, permet de majorer le facteur démographique et de minorer le facteur géographique. 

Le Togo doit organiser dans les semaines qui viennent des élections législatives. Les opérations de recensement sont en cours.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.