A la recherche d’une nouvelle majorité présidentielle

10/07/2011
A la recherche d’une nouvelle majorité présidentielle

Le Mouvement de Soutien à Faure (MSF), a suggéré dimanche à Lomé que soit créé «un nouveau parti politique au Togo qui traduise suffisamment, les idéaux de paix et de développement du chef de l’Etat ; un parti qui formera avec les autres qui partagent ces valeurs, une Union pour la Majorité Présidentielle (UMP) ».  

Le coordinateur général du MSF, Katanga Poro (photo), a expliqué que la création de cette nouvelle formation politique devrait permettre à la majorité silencieuse de s’exprimer sur les valeurs citoyennes, aujourd’hui négligées par tous les acteurs politiques.

Le MSF souligne que « beaucoup de personnes, cadres, artisans, paysans de divers partis d’opposition soutiennent le président Faure pour sa politique et non pour son parti (le RPT, ndlr); et que d’autres ont quitté l’opposition et ne pensent pas adhérer au RPT »

«Toutes ces personnes n’ont pas de cadre où elles peuvent évoluer. Il est nécessaire de disposer d’une plate forme pour canaliser toutes les bonnes volontés afin de donner au président Faure Gnassingbé une majorité aux prochaines législatives », estime l’association. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.