A lire attentivement

17/01/2013
A lire attentivement

Le collectif d’opposants «Sauvons le Togo» (CST) n’a pas mis bien longtemps pour exploiter l’interpellation d’Agbéyomé Kodjo. Jeudi, il a demandé la « libération » du leader d’Obuts, entendu depuis hier par la gendarmerie dans le cadre de l’enquête sur les incendies – sans doute criminels – qui ont ravagé les marchés de Kara et de Lomé.

Le porte-parole du CST, Jil Bénoît Afangbedji, a demandé au gouvernement la création d’une « commission d'enquête internationale » pour faire la lumière sur les causes des sinistres. Et pendant qu’on y est, pourquoi ne pas appeler l’ONU ou l’OTAN à la rescousse.

Mais ce n’est pas tout, ces opposants exigent de faire partie de cette commission.

Dans quel pays du monde, a-t-on vu des partis politiques associés à des investigations menés par des policiers et des magistrats ? Seul quelques farfelus au Togo sont capables de formuler de telles propositions.

Quant à Zeus Ajavon, le coordinateur de ce collectif, il est sorti de son silence pour affirmer que la levée de l’immunité parlementaire d’Agbéyomé Kodjo était « irrégulière ». Il a appelé ses sympathisants à une manifestation samedi à Lomé « pour protester contre ce énième coup de force du régime en place ».  

Triste spectacle.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Merci à Faure Gnassingbé

Cédéao

Le nouveau Premier ministre bissau guinéen, Aristides Gomes, va entamer une tournée ouest-africaine qui le mènera à Lomé.

Les droits des personnes est au cœur du développement

Développement

Le gouvernement togolais travaille pour garantir un développement inclusif, équitable et durable.

Sida : appui américain

Santé

Les Etats-Unis aident le Togo et d'autres pays africains à lutter plus efficacement contre le sida. Et fournit des moyens financiers.

N'avalez pas trop vite

Santé

Le marché de la contrefaçon de médicaments ne s’est jamais aussi bien porté.