Abass Kaboua critique l’initiative de Boko

10/02/2010
Abass Kaboua critique l’initiative de Boko

« L’initiative de Paris, je n’y crois pas ! François Boko est un petit frère pour moi. Quand il m’a appelé pour me faire part de son projet de réunir à Paris les candidats de l’opposition, je lui ai dit que c’était de l’argent gaspillé en billets d’avion et frais d’hôtels et qu’il fallait mieux l’utiliser à autre chose. Franchement, quel intérêt de se réunir à Paris quand on peut le faire à Lomé ». C’est ce qu’a déclaré mardi Abass Kaboua (photo), le président du Mouvement des républicains centristes (MRC), un parti qui se réclame de l’opposition modérée au Togo.
M. Kaboua s’indigne que les partis de l’opposition soient incapables de s’entendre, non seulement sur une candidature consensuelle, mais qu’ils passent leur temps à se faire des coups bas.
«Nous n’avons jamais cessé d’appeler à cette unicité de l’opposition sans jamais être écouté », regrette le dirigeant de cette formation.
En 2005, le MRC avait appelé à voter pour Faure Gnassingbé. Dans quelques jours, il donnera des consignes de vote pour le 28 février.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Début de saison

Sport

Le coup d’envoi du championnat de D1 sera donné le 15 mars prochain. Décision annoncée vendredi par le ‘comité de normalisation’ de la Fédération togolaise de football (FTF).

Aimes vise les 25.000 interventions d'ici 2 ans

Santé

Pour marquer son Xe anniversaire, l’ONG médicale togolaise ‘Aimes Afrique’ a mis les petits plats dans les grands en organisant pendant une semaine une série de manifestations destinées à mieux faire connaître ses actions.

Rougeole : flambée épidémique de saison

Santé

Une nouvelle campagne de vaccination gratuite contre la rougeole va débuter le 26 janvier dans les régions des Plateaux et Centrale.

Présidentielle apaisée : le PNUD s’engage

Coopération

Dix Organisations de la société civile (OSC) ont été retenues par le PNUD pour mener des campagnes destinées à promouvoir un climat de paix propice à la participation citoyenne à l’approche de la présidentielle.