Absence de compassion

18/02/2013
Absence de compassion

Le Mouvement M150 a exprimé lundi son «grand étonnement» après la publication «inopportune» d’un communiqué du Parti socialiste français.

«Il est surprenant qu’un grand parti comme le PS, qui plus est dirige l’une des grandes démocraties mondiales, se permette de prendre une position politique dans un dossier judiciaire, en cours d’instruction », déplore Basile Agboh, Coordonnateur du M150.

Le M150, qui entend défendre les valeurs constitutionnelles du Togo, appelle au respect des institutions, notamment judiciaires. 

«Les incendies qui ont ravagé plusieurs marchés du Togo ainsi que des édifices publics et privés ont gravement impacté notre économie en pleine relance, et jeté dans la désolation et l’incertitude des milliers de braves et courageuses femmes togolaises. Celles-ci n’ont eu de la part des Socialistes, aucune pensée ni aucun mot de compassion. Curieusement, au lieu de s’intéresser prioritairement aux victimes, le PS dans une démarche purement politicienne et au mépris du respect dû à l’instruction, a choisi d’être aux côtés des présumés auteurs d’actes aussi ignobles. C’est un choix que ce Parti a fait et qu’il devra assumer ; celui de faire la promotion de la violence politique et des attentats contre l’économie d’un pays ami », écrit M. Agboh.  

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.