Accueil des réfugiés : une politique exemplaire

20/06/2014
Accueil des réfugiés : une politique exemplaire

Dédé Ahoéfa Ekoué

Le Togo a célébré vendredi la Journée mondiale des réfugiés en partenariat avec le HCR, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés. Le pays accueille depuis plusieurs années des milliers de familles venues d’Afrique chassées par les conflits et les guerres civiles.

Le gouvernement et le HCR travaillent main dans la main pour offrir les meilleures conditions de séjour aux réfugiés avec comme objectif de réunir les conditions nécessaires pour un retour volontaire dans leur pays d’origine.

Ainsi, un accord tripartite a permis le rapatriement de plus de 500 réfugiés ivoiriens à travers le mécanisme « Go and tell » et « Come and tell ».

21.768 réfugiés et demandeurs d’asile vivent au Togo. Un chiffre communiqué par la ministre de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, Dédé Ahoéfa Ekoué.

Pour améliorer leur déplacement, l’accès aux services publics, leur permettre de trouver un job ou de créer une entreprise, les autorités ont introduit un dispositif d’enregistrement qui passe par la délivrance d’une carte d’identité spécifique et d’un titre de séjour. 

Republicoftogo.com : Le Togo est traditionnellement une terre d’accueil. Combien de réfugiés vivent dans le pays ? 

Dédé Ahoéfa Ekoué : Le Togo, fidèle à sa politique légendaire d’hospitalité accueille 21.767 réfugiés et demandeurs d’asile (20817 Réfugiés et 951 demandeurs d’asile) qui vivent en parfaite harmonie avec la population togolaise.  

Republicoftogo.com : Quelles sont les actions concrètes entreprises par le gouvernement ?

Dédé Ahoéfa Ekoué : Le gouvernement ne ménage aucun effort dans le cadre de la protection des réfugiés. Dans les phases d’urgence, le chef de l’Etat mobilise les ressources pour une prise en charge adéquate des réfugiés. Cela a été récemment le cas des réfugiés ghanéens arrivés dans la préfecture de Tandjouaré en mai 2014. Idem en 2011 lors de l’arrivée des réfugiés ivoiriens ; un camp a été érigé pour les loger. 

Pour  qu’ils vivent librement, le gouvernement fourni les documents d’identité et de voyage. Ils ont accès aux structures de santé, aux écoles et aux tribunaux. Ils ont également accès au marché de travail et exercent librement des activités économiques.

Les pouvoirs publics accompagnent le HCR dans la recherche et la mise en œuvre des solutions durables pour les réfugiés : le rapatriement en facilitant le voyage retour en fournissant les document nécessaires ; l’intégration locale au Togo en permettant l’obtention des documents de séjour en tant qu’étranger ou en aidant à la naturalisation ceux qui désirent obtenir la nationalité togolaise, enfin la réinstallation dans un pays tiers.

Le HCR est un partenaire précieux du gouvernement.

Republicoftogo.com : Comment s’articule cette coopération ?

Dédé Ahoéfa Ekoué : Avant tout, je tiens à adresser mes vifs remerciements au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés à travers son représentant ici au Togo et saluer les actions du HCR de par le monde et en particulier au Togo. Le HCR soutient le gouvernement dans la prise en charge des réfugiés. Il apporte au gouvernement l’expertise en matière de protection des réfugiés ainsi qu’une assistance financière.

Republicoftogo.com : Quel message souhaitez-vous délivrer aux réfugiés en ce jour ?

Dédé Ahoéfa Ekoué : Je voudrais saluer leur courage inébranlable et leur présenter la compassion du gouvernement et du peuple togolais. Je voudrais leur dire de se sentir comme chez eux et d’aller de l’avant en s’armant de persévérance afin de forger un avenir meilleur.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.