Activité normale à Lomé

11/04/2018
Activité normale à Lomé

Quelques pierres jetées sur la chaussée en guise de barricades

Quelques centaines d’opposants ont tenté de manifester mercredi à Lomé. Ils ont été dispersés sans incidents.

Tout rassemblement est interdit. Le ministère de l’Administration territoriale a signifié cette mesure à la coalition de l’opposition.

La liberté de manifester est un droit, mais il a été convenu pendant toute la durée du dialogue politique d’éviter les marches et autres meetings afin d’éviter les incidents.

Après avoir donné son accord formel, l’opposition est revenue sur sa parole.

Pouvoir et opposition négocient actuellement sur les bases d’une réforme institutionnelle et constitutionnelle dont le point d’achoppement est la limitation du mandat présidentiel. Tout le monde est d’accord sur le principe, mais l’opposition veut saisir cette opportunité pour empêcher le président Faure Gnassingbé de se représenter en 2020.

Certains opposants tentent de créer les ferments d’un climat d’insurrection pour s’en débarrasser dès à présent.

Et les tentatives de manifester procèdent de ce raisonnement.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.