Adoption de la loi de finances

22/12/2010
Adoption de la loi de finances

Les députés ont adopté mercredi la loi des finances 2011.
Le budget s’équilibre en recettes à 536,8 milliards contre 432,7 milliards en 2010 et en dépenses à 548,7 milliards contre 499,7 milliards.
Le budget dégage un besoin de financement additionnel de 11,9 milliards, soit une baisse de 82% par rapport à 2010.
Le gap financier sera financé par les partenaires au développement et des économies sur certaines dépenses.
«Le budget 2011 vise en priorité à favoriser la croissance de l’économie et à lutter efficacement contre la pauvreté. La réhabilitation et la construction des infrastructures routières, la restauration des capacités de l’État à fournir les services de bases tels que l’éducation scolaire et universitaire, l’eau, la santé et l’assainissement. Les ressources allouées à ces secteurs prioritaires s’élèvent à 286,3 milliards de FCFA en 2011 contre 261,7 milliards de FCFA en 2010 », a déclaré le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otèth Ayassor.
La loi des finances, explique M. Ayassor, est caractérisé par la volonté du gouvernement d’accroître de façon déterminante les ressources intérieures par l’application des mécanismes appropriés au code général des impôts et l’octroi d’une troisième licence de téléphonie mobile.
«La confirmation de l’atteinte par notre pays du point d’achèvement de l’initiative PPTE est une assurance totale, que le Togo pourra mobiliser toutes les ressources extérieures projetées », a encore indiqué le ministre.
Précisons que le taux de croissance du PIB réel projeté en 2011 est de 3,7% contre 3,4% en 2010.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !