Adoption du code électoral

25/05/2012
Adoption du code électoral

Les députés du Groupe de la Majorité Présidentielle (GMP) et de l’Union des Forces de Changement (UFC) ont adopté vendredile projet de code électoral; le CAR s'est abstenu.

«Cette loi permettra de renforcer les processus électoraux, de consolider les bonnes pratiques en matière de gouvernance et d’ancrer pleinement le Togo dans la modernité. Les innovations introduites se sont appuyées sur les missions d’observation de l’Union européenne et sur les discussions entre le gouvernement et les partis politiques », a déclaré Yabré Dago, président du GMP. 

Satisfaction également du côté de l’UFC (opposition). «L’enjeu des prochaines élections est de taille et il y a va de l’intérêt de tous pour que ce nouveau code soit accepté par l’ensemble de la classe politique », a souligné le président de ce Groupe.

Pour sa part, le ministre de l’administration territoriale, Pascal Bodjona, a rappelé que le texte adopté aujourd’hui ne contenait pas de modifications profondes de nature à remettre en cause les compromis politiques.

Et l’officiel de donner des exemples : «La nouvelle loi électorale propose la transformation du secrétariat administratif permanent de la CENI en secrétariat exécutif et ce, conformément aux recommandations de la mission d’observation électorale de l’Union européenne ».

Pascal Bodjona a en outre précisé que «le gouvernement avait proposé de renvoyer certaines dispositions relatives aux conditions d’éligibilité, et au mode d’élection du président de la République à la Cour constitutionnelle, ceci, a-t-il dit, pour tenir compte des recommandations et compromis obtenus lors des travaux du CPDC ».

Le ministre a enfin invité à la poursuite du dialogue avec l’ensemble des formations politiques, « seule voie par laquelle nos divergences pourront être réglées ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PUDC : les clés du succès

Développement

Le rôle des leaders communautaires et de quartiers est primordial pour un succès du Programme d’urgence de développement communautaire.

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.