Adou Sébou : " Je vais consulter la base avant de signer "

08/07/2011
Adou Sébou : " Je vais consulter la base avant de signer "

Les étudiants ont obtenu satisfaction. Le gouvernement a accepté leurs principales revendications au terme de discussions marathon qui se sont achevées dans la nuit de jeudi à vendredi. Tous les responsables étudiants ont signé l’accord à l’exception d’Adou Sébou, le leader du MEET qui affirme vouloir simplement discuter avec ses amis avant de donne son OK.

Républicoftogo.com : Pourquoi n’avoir pas signé l’accord comme tous les autres participants ?

Adou Sébou : Nous pensons qu'il y a certains petits détails à régler, et nous avons dit que nous voulons simplement contacter notre base avant d'apposer la signature sur ce document.

Republicoftogo.com : Quels sont ces « détails » à régler ?

Adou Sébou : D’abord, il y a dans le documents certaines expressions qui sont abusives. Ensuite la mesure préconisée pour pallier aux sessions de rattrapage ne nous convient pas. Nous avons également des inquiétudes sur la question des bourses d'études ; nous voulons que tout soit clair et qu'on nous donne avec précision les conditions d'octroi de ces bourses. En gros nous voulons avoir davantage de garanties sur le caractère pratique des dispositions de cet accord avant de le signer.

Republicoftogo.com : Et maintenant ? 

Adou Sébou : Nous avons convoqué une Assemblée générale pour ce vendredi afin de rendre compte de l'évolution des discussions ; c'est après -qu'ensemble nous déterminerons la conduite à tenir. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.