Agbéyomé Kodjo : « Le pardon comme thérapie"

24/03/2009
Agbéyomé Kodjo : « Le pardon comme thérapie"

L'ancien Premier ministre et président du parti Obuts, Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo, était l'invité lundi d'une émission TV consacrée à la question du pardon au Togo. « Le pardon est comme une thérapie qui libère aussi bien l'offenseur que l'offensé », estime M. Kodjo qui assure que ce pardon est possible au Togo « à condition de mettre fin à l'impunité, aux injustices et de prôner la bonne gouvernance politique et économique ».

A la question de savoir si lui-même n'avait pas offensé les togolais en fêtant ses milliards gagnés lorsqu'il était aux affaires, l'ancien PM répond: « je n'ai jamais fêté mes milliards dans ce pays et je défie quiconque d'en apporter la preuve. Je me réjouis qu'aujourd'hui la communauté internationale décide de lever le secret bancaire et j'espère que tout le monde va se soumettre à cet exercice pour que les togolais puissent découvrir ceux possèdent vraiment une grosse fortune au Togo».L'ancien Premier ministre du général Eyadema reproche enfin au gouvernement de ne pas faire assez pour mener à bien le processus de réconciliation. « Le processus est pour l'instant assez timide », estime M. Kodjo.

Ce dernier a annoncé il y a plusieurs mois sa candidature à l'élection présidentielle de 2010.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.

Victoire de Prinz Lorenzo

Sport

Le boxeur togolais Prinz Lorenzo s'est imposé vendredi soir à Kara face au Bosniaque Milos Janjani.

Promotion de la culture de la transparence

Coopération

L'UE a annoncé vendredi le financement d’un nouveau programme de développement pour la préfecture d’Anié (région des Plateaux).

Akwaba !

Sport

4.000 sportifs et artistes venus de près de 80 pays participent à partir de vendredi aux VIIIe Jeux de la Francophonie à Abidjan.