Agbéyomé Kodjo : « Le pardon comme thérapie"

24/03/2009
Agbéyomé Kodjo : « Le pardon comme thérapie"

L'ancien Premier ministre et président du parti Obuts, Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo, était l'invité lundi d'une émission TV consacrée à la question du pardon au Togo. « Le pardon est comme une thérapie qui libère aussi bien l'offenseur que l'offensé », estime M. Kodjo qui assure que ce pardon est possible au Togo « à condition de mettre fin à l'impunité, aux injustices et de prôner la bonne gouvernance politique et économique ».

A la question de savoir si lui-même n'avait pas offensé les togolais en fêtant ses milliards gagnés lorsqu'il était aux affaires, l'ancien PM répond: « je n'ai jamais fêté mes milliards dans ce pays et je défie quiconque d'en apporter la preuve. Je me réjouis qu'aujourd'hui la communauté internationale décide de lever le secret bancaire et j'espère que tout le monde va se soumettre à cet exercice pour que les togolais puissent découvrir ceux possèdent vraiment une grosse fortune au Togo».L'ancien Premier ministre du général Eyadema reproche enfin au gouvernement de ne pas faire assez pour mener à bien le processus de réconciliation. « Le processus est pour l'instant assez timide », estime M. Kodjo.

Ce dernier a annoncé il y a plusieurs mois sa candidature à l'élection présidentielle de 2010.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Hub scientifique

Coopération

La Société ouest-africaine de chimie tient à partir de mardi à Lomé ses 19e Journées scientifiques. 

Anticiper la réduction de l'APD

Développement

L’aide publique au développement (APD) demeure une source de financement très importante pour le Togo.

'Nous avons veillé à l’ouverture du marché à la concurrence'

Tech & Web

Les deux opérateurs de téléphonie mobile viennent de lancer leurs services 4G. La fibre se déploie. Bref, le Togo est en train de rattraper son retard.

Des lentilles artificielles pour lutter contre la cataracte

Santé

La cataracte apparaît chez les personnes âgées de plus de 50 ans. Elle est très répandue au Togo. Mais elle peut heureusement être traitée.