Agbéyomé Kodjo brandit son catalogue

09/01/2013
Agbéyomé Kodjo brandit son catalogue

Agbéyomé Kodjo (photo), ancien cacique du RPT, ex-Premier ministre du président Eyadema, a rejoint, il y a plusieurs années le camp de l’opposition et plus récemment celui des radicaux.

Invité mercredi de la radio Légende FM, il s’est fait le porte-parole du collectif Sauvons le Togo et de la coalition Arc-en-ciel pour réclamer l’ouverture d’un dialogue avant la tenue des élections législatives et locales prévues théoriquement au premier trimestre de cette année.

Un dialogue pourtant mené par le gouvernement, mais rejeté par les opposants il n’y a pas si longtemps pour des raisons de stratégie.

« Nous avons envoyé un catalogue de propositions de sortie de crise, mais nous n’avons pas eu de réponse, que le mépris, le silence absolu par rapport à nos revendications », a déclaré M. Kodjo. Il a justifié les manifestations organisées ces jours-ci par le refus supposé des autorités d’ouvrir des discussions.

Mais à l’instar des responsables d’Arc-en-ciel, il rejette pour l’instant toute idée de boycott des scrutins.

« Moi je ne peux pas appeler les gens au boycott, mais je  pense qu’au niveau de la communauté internationale et de ceux qui entourent Faure lui-même, ils comprendront qu’il n’y a qu’un seul chemin, celui de nous s’entendre sur les règles du jeu avant d’aller aux élections », a indiqué le leader d’Obuts.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Nicoué Broohm : 'Il faut que la raison l'emporte'

Social

Le gouvernement a réaffirmé mardi son attachement à la poursuite des négociations avec les centrales syndicales et, notamment, avec la STT.

Energie en Afrique : Borloo branche sa fondation

Développement

Jean-Louis Borloo a présenté mardi à Paris sa fondation pour l'énergie en Afrique. Il avait rencontré Faure Gnassingbé en janvier dernier.

L’UE aide le Togo à s’approprier son processus de développement

Coopération

Le XIe Fonds européen de développement (FED) vient d’entrer en vigueur. L'enveloppe accordée au Togo a fortement augmenté : +35% à 216 millions d’euros.

Un défi sanitaire et de gouvernance

Santé

Le Togo se félicite de la riposte nationale et internationale qui a permis de lutter efficacement contre Ebola. Mais que faire maintenant pour aller de l’avant ?