Agbéyomé Kodjo et les FAT mis en cause à Aneho

27/10/2011
Agbéyomé Kodjo et les FAT mis en cause à Aneho

Au terme de trois jours d'audiences publiques, privées et à huis clos, la Commission «Vérité, justice & réconciliation» (CVJR) a achevé jeudi sa mission à Aneho avec l'audition de quatre témoins ainsi que d’un droit de réponse des Forces armées togolaises et une intervention de l’ancien Premier ministre, Agbéyomé Kodjo.

M. Kodjo, plusieurs fois cité lors d’audiences antérieures, notamment à Tsévié, a également donné sa version des faits concernant les évènements survenus dans le Yoto, théâtre de violence lors des élections présidentielles de 1993.

L’actuel leader d’Obuts a réfuté les accusations portées contre lui par des témoins comme ayant été l’instigateur des troubles dans cette préfecture. 

Quant aux FAT, elles ont expliqué les circonstances dans lesquelles les éléments de la FOSEP avaient été amenées à rétablir l'ordre dans la ville d'Aneho, au lendemain du scrutin d'avril 2005. (Lire leur réponse)

La CVJR, créé à la demande du président Faure Gnassingbé, doit faire la lumière sur les violences survenues au Togo entre 1958 et 2005.

Informations complémentaires

Réponse des FAT.pdf 1,11 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.