Agbéyomé Kodjo et les FAT mis en cause à Aneho

27/10/2011
Agbéyomé Kodjo et les FAT mis en cause à Aneho

Au terme de trois jours d'audiences publiques, privées et à huis clos, la Commission «Vérité, justice & réconciliation» (CVJR) a achevé jeudi sa mission à Aneho avec l'audition de quatre témoins ainsi que d’un droit de réponse des Forces armées togolaises et une intervention de l’ancien Premier ministre, Agbéyomé Kodjo.

M. Kodjo, plusieurs fois cité lors d’audiences antérieures, notamment à Tsévié, a également donné sa version des faits concernant les évènements survenus dans le Yoto, théâtre de violence lors des élections présidentielles de 1993.

L’actuel leader d’Obuts a réfuté les accusations portées contre lui par des témoins comme ayant été l’instigateur des troubles dans cette préfecture. 

Quant aux FAT, elles ont expliqué les circonstances dans lesquelles les éléments de la FOSEP avaient été amenées à rétablir l'ordre dans la ville d'Aneho, au lendemain du scrutin d'avril 2005. (Lire leur réponse)

La CVJR, créé à la demande du président Faure Gnassingbé, doit faire la lumière sur les violences survenues au Togo entre 1958 et 2005.

Informations complémentaires

Réponse des FAT.pdf 1,11 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.