Agboyibo : « Propos malveillants de l'UFC »

30/09/2009
Agboyibo : « Propos malveillants de l'UFC »

Quatre jours après la marche organisée par l'UFC pour protester contre l'élection d'Henri Kolani à la tête de la Céni, marche boycottée à la dernière minute par le Comité d'action pour le renouveau (CAR), son leader Me Yaovi Agboyibo a tenu mercredi une conférence de presse au cours de laquelle il s'est indigné des propos malveillants tenus par les responsables de l'Union des forces de changement.

« Pour nous il était important de donner une chance au facilitateur, le président Burkinabè, de rechercher une solution idoine à cette crise née de l'élection du président de la Céni. Nous nous étonnons des propos malveillants et truffés de contre vérités des responsables de l'UFC » a déclaré Me Agboyibo, président d'honneur du CAR.Il a expliqué que la décision de son parti de ne pas participer à la manifestation répondait à la demande du facilitateur qui souhaitait disposer d'un peu de temps pour se pencher sur le dossier à son retour de New York (le président burkinabé participait à l'Assemblée générale de l'Onu).

S'agissant du choix d'un candidat unique pour l'élection présidentielle de 2010, le « bélier noir » (surnom de Me. Agboyibo) a réaffirmé la demande de son parti du retour de l'ascenseur. « Nous restons ferme sur cette position » a précisé Me Agboyibo.  Autrement dit, oui à un candidat unique s'il est du CAR !

Le Togo organisera des élections présidentielles au début de l'année prochaine.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.