Agboyibo doit 350 milliards à l’Etat

03/05/2013
Agboyibo doit 350 milliards à l’Etat

A l’occasion du 20e anniversaire de la création du CAR (Comité d’action pour le renouveau, opposition), son fondateur, Yaovi Agboyibo (photo), a affirmé que chaque année, 300 milliards de Fcfa de recettes publiques échapperaient au budget

A ces montants, souligne l’ancien premier ministre, « viendraient s’ajouter des recette budgétisées détournées par des ponctions illicites, des surfacturations, des lignes budgétaires opaques, la corruption et le blanchiment d’argent ».

Des chiffres communiqués à partir des indications fournies par l’économiste Nadim Khalife.

Le Blog « Togo Unir » souligne vendredi qu’Agboyibo « est victime des caprices de l’âge et des désordres de l’esprit ». Les 300 milliards mentionnés relèvent d’une mauvaise blague. Il est vrai que « Nadim Khalif est à l’économie ce qu’un charcutier est à la chirurgie », note le site qui rappelle quelques vérités.

« Yaovi Agboyibo a sans doute oublié qu’il fut Premier ministre de Faure Gnassingbé de  septembre 2006 à décembre 2007. Il aurait donc participé au pillage du Trésor à son propre bénéfice ou à celui de ses amis. On peut donc calculer ce qu’il doit au Togo pour ses quinze mois de pouvoir sur la base Khalife au bas mot 350 milliards de Fcfa ».

Lire l’article

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les touristes en quête d'authenticité

Tourisme

L’Agence égyptienne de partenariat pour le développement organise depuis le début de la semaine au Caire un atelier de formation sur l’écotourisme.

Le PNUD offre de la mobilité au HCRRUN

Coopération

Des véhicules 4X4 viennent d'être offerts au Haut Commissariat pour faciliter le processus d'indemnisation. 

Guinée Bissau : la Cédéao brandit la menace de sanctions

Cédéao

Faute d'avoir respecté ses engagements vis à vis de la Cédéao, la Guinée Bissau pourrait être sanctionnée par l'organisation régionale.

La transformation numérique est lancée

Tech & Web

Depuis jeudi, les étudiants des universités publiques disposent d’une connexion internet Wi Fi haut débit. Accès disponible dans les salles de cours et sur le campus.