Apaisement

06/11/2017
Apaisement

Série de mesures pour faire baisser la tension

Le gouvernement a annoncé lundi l’ouverture d’un large dialogue avec l’ensemble de la classe politique afin de trouver les voies et moyens de régler la crise politique qui secoue le pays depuis plus de deux mois.

Des mesures d’apaisement ont été annoncées parmi lesquelles la remise en liberté de 42 manifestants condamnés lors des récentes marches.

Par ailleurs, le contrôle judiciaire qui frappait Jean Pierre Fabre, le chef de l’ANC (opposition), dans l’affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara (2013), devrait être levé par les juges.

S’agissant des manifestations prévues à partir de mardi et après des échanges avec les organisateurs, les partis devront disposer de leur propre service d’ordre qui travaillera en étroite coopération avec les forces de l’ordre pour garantir la sécurité des cortèges et éviter les débordements.

Informations complémentaires

COMMUNIQUE 6 NOV 2017.pdf 47,73 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une affaire qui ne tient pas la route

Finances

Après deux journées en garde à vue, Vincent Bolloré est ressorti mercredi soir du bureau des juges financiers parisiens avec une mise en examen pour ‘corruption’.

Exploiter la puissance du commerce pour lutter contre la pauvreté

Développement

Le Togo a bénéficié pendant 3 ans du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l'organisation mondiale du commerce. 

La qualité des soins est l'objectif central

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu mardi au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, le plus grand hôpital du pays.

Mutualiser le renseignement

Coopération

Les ministres de la Sécurité du Conseil de l’Entente ont validé ce weekend à Lomé le mécanisme ‘Entente Renseignements’.