Apévon : Pas question d’accepter le diktat de l’ANC

17/02/2014
Apévon : Pas question d’accepter le diktat de l’ANC

Samedi, le président de l’ANC (opposition), Jean-Pierre Fabre, avait annoncé avoir adressé un courrier au chef de l’Etat lui demandant d’ouvrir un dialogue sur les réformes politiques et constitutionnelles. Il avait ajouté en avoir informé les membres de la coalition ‘Arc en ciel’.

Lundi, Paul Dodji Apévon (photo), le dirigeant du Comité d’action pour le renouveau (CAR, opposition) a dénoncé la ‘manipulation’ à laquelle se livre M. Fabre.

C’est dans un journal que nous découvrons que nous avons été consultés avant que la lettre ne soit envoyé. Alors que nous qui sommes ici, personne ne nous a consulté. On est au courant de rien. Le tout semble une manipulation. Et si les choses se font comme une manipulation, elles finissent par dégénérer », a dénoncé M. Apévon.

Le président du CAR rejette la méthode utilisée par Jean Pierre Fabre.

Réclamer au chef de l’Etat des réformes est une bonne chose, mais le projet de lui adresser une correspondance aurait du faire objet d’une concertation préalable au sein de l’opposition, estime le leader du CAR.

Et ce dernier met en garde : Arc-en-ciel n’acceptera pas de solution adoptées et imposées sans elle. ‘Si un parti politique ou une regroupement de partis politiques croit qu’à lui tout seul il peut réaliser l’alternance politique au Togo, nous lui souhaitons bonne chance’, conclut Paul Dodji Apévon.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.