Apévon adepte du ‘Ya qu’à’

18/03/2015
Apévon adepte du ‘Ya qu’à’

Des écoliers mercredi dans les rues de Lomé

Paul Dodzi Apévon, président du Comité d’action pour le renouveau (CAR, opposition) qui n’est pas candidat à l’élection présidentielle et préconise même son boycott, s’est exprimé mercredi sur les incidents de Dapaong.

S’il condamne les violences, il fait porter l’entière la responsabilité sur les autorités.

‘Le gouvernement ne saurait différer indéfiniment le règlement des questions sociales pendant qu’il affecte à des fins électoralistes des sommes colossales pour des travaux publics à sensation’, explique-t-il.

Pour M. Apévon, ‘il faut consacrer davantage de ressources à la satisfaction des besoins légitimes des enseignants grévistes.’

En somme si on comprend bien, moins de routes, moins d’infrastructures pour pouvoir augmenter le salaire des fonctionnaires.

Quand on n’est pas aux affaires, il est toujours facile de pratiquer la politique du ‘Ya qu’à’.

Le gouvernement doit gérer de front le développement économique qui passe par une modernisation des infrastructures et l’amélioration des conditions de vie de la population, y compris des fonctionnaires.

Il s’y emploie. Les récentes discussions avec les centrales syndicales ont montré sa bonne volonté dans les limites des contraintes budgétaires de l’Etat. Mais il faut avoir en face un partenaire responsable et réaliste. Ce n’est pas le cas.

Et le climat électoral n’arrange pas les choses.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.