Après Kara, Sokodé

04/10/2011
Après Kara, Sokodé

Après Kara, la Commission «Vérité, justice et réconciliation» se rendra le 6 octobre à Sokodé pour poursuivre les audiences publiques entamées il y a plusieurs semaines. Un long travail d’écoute des témoins et des victimes, des versions contradictoires, quelques tensions, mais un vrai parcours en quête de vérité.

A Kara, la CVJR a examiné en audiences publiques et privées 86 dossiers relatifs aux violences politiques des  ablodé sodja entre 1958 et 1963, à l’expropriation des terres dans la région de la Kara, au  lourd tribu payé pendant plus de 40 ans par le canton  de Kouméa après la tentative d’assassinat  du président Gnassingbé Eyadema par le gendarme Bokobosso, natif de ce canton.

La Commission a également abordé le dossier relatif à la succession à l’imamat de Bafilo, les incidents politiques de Bassar et Guérin Kouka, l’attaque du convoi du leader de l’Union des Forces de Changement (UFC) à Soudou, les déplacements de populations de Bodjé et Medjé, ainsi que des cas de violations des droits de l’homme.

La CVJR est chargée de faire la lumière sur les violences survenues au Togo entre 1958 et 2005.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.