Après les fêtes, le CST sort de sa léthargie

06/01/2014
Après les fêtes, le CST sort de sa léthargie

Près d’un an après les incendies criminels des marchés de Kara et de Lomé, l’instruction se poursuit. Du côté de l’opposition et singulièrement du Collectif Sauvons le Togo (CST), on estime que les magistrats togolais sont ‘disqualifiés’. 

Lundi, le coordinateur du CST, Zeus Ajavon, a demandé rien de moins que l’ouverture d’une enquête internationale pour connaître les ‘vrais commanditaires’. 

Ce collectif avait rendu public, il y a quelques semaines, un rapport bidon et sans valeur juridique mettant en cause plusieurs personnalités proches du pouvoir accusées d’être à l’origine des incendies.

S’appuyant sur les récentes conclusions d’un document du HCDH (Haut Commissariat aux droits de l’homme), peu objectif au demeurant, le CST affirme que la justice togolaise est ‘disqualifiée pour continuer à faire les investigations sur l’affaire des incendies et pour mener une enquête sereine’.

Comme à l’habitude, les déclarations de Zeus Ajavon sont vides de sens. Il s’agit simplement d’occuper le terrain politique après 15 jours de léthargie consécutifs aux fêtes de fin d’année.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.