Après les fêtes, le CST sort de sa léthargie

06/01/2014
Après les fêtes, le CST sort de sa léthargie

Près d’un an après les incendies criminels des marchés de Kara et de Lomé, l’instruction se poursuit. Du côté de l’opposition et singulièrement du Collectif Sauvons le Togo (CST), on estime que les magistrats togolais sont ‘disqualifiés’. 

Lundi, le coordinateur du CST, Zeus Ajavon, a demandé rien de moins que l’ouverture d’une enquête internationale pour connaître les ‘vrais commanditaires’. 

Ce collectif avait rendu public, il y a quelques semaines, un rapport bidon et sans valeur juridique mettant en cause plusieurs personnalités proches du pouvoir accusées d’être à l’origine des incendies.

S’appuyant sur les récentes conclusions d’un document du HCDH (Haut Commissariat aux droits de l’homme), peu objectif au demeurant, le CST affirme que la justice togolaise est ‘disqualifiée pour continuer à faire les investigations sur l’affaire des incendies et pour mener une enquête sereine’.

Comme à l’habitude, les déclarations de Zeus Ajavon sont vides de sens. Il s’agit simplement d’occuper le terrain politique après 15 jours de léthargie consécutifs aux fêtes de fin d’année.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Juste récompense

Culture

Lidi Bessi-Kama, médecin militaire et du sport a été récompensée par l’association des femmes leaders mondiales de Monaco.

Rentrée judiciaire à Abuja

Cédéao

La Cour de justice de la Cédéao vient d'effectuer sa rentrée judiciaire. L'ambassadeur togolais a salué le rôle joué par cette institution.

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.