Après les fêtes, le CST sort de sa léthargie

06/01/2014
Après les fêtes, le CST sort de sa léthargie

Près d’un an après les incendies criminels des marchés de Kara et de Lomé, l’instruction se poursuit. Du côté de l’opposition et singulièrement du Collectif Sauvons le Togo (CST), on estime que les magistrats togolais sont ‘disqualifiés’. 

Lundi, le coordinateur du CST, Zeus Ajavon, a demandé rien de moins que l’ouverture d’une enquête internationale pour connaître les ‘vrais commanditaires’. 

Ce collectif avait rendu public, il y a quelques semaines, un rapport bidon et sans valeur juridique mettant en cause plusieurs personnalités proches du pouvoir accusées d’être à l’origine des incendies.

S’appuyant sur les récentes conclusions d’un document du HCDH (Haut Commissariat aux droits de l’homme), peu objectif au demeurant, le CST affirme que la justice togolaise est ‘disqualifiée pour continuer à faire les investigations sur l’affaire des incendies et pour mener une enquête sereine’.

Comme à l’habitude, les déclarations de Zeus Ajavon sont vides de sens. Il s’agit simplement d’occuper le terrain politique après 15 jours de léthargie consécutifs aux fêtes de fin d’année.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.