Arc en ciel favorable à une reprise des concertations

04/06/2014
Arc en ciel favorable à une reprise des concertations

Gerry Taama

Gerry Taama, à la tête du parti NET, membre de la coalition Arc en ciel (opposition) a participé à plusieurs des séances organisées dans le cadre des concertations entre les formation de la majorité et de l’opposition représentées à l’Assemblée nationale. Deux semaines de débats n’ont pas permis de parvenir à un consensus sur les 12 points à l’ordre du jour. Des questions relatives aux réformes institutionnelles et constitutionnelles au Togo.

‘Nous avons passé deux semaines à user les chaises de la salle de réunion de Togo Telecom ; il n’y a rien à mettre à l’actif de ce dialogue’, estime M. Taama.

Republicoftogo.com :  Quel bilan faites-vous de la participation de la coalition arc-en-ciel aux discussions ?

Gerry Taama : Oui, nous nous sommes concertés, mais tout s’arrête là. Le sentiment qui m’anime personnellement est celui d’un énorme gâchis.

On a aujourd’hui l’impression d’avoir fait de la figuration. Les enjeux sont si importants pour l’avenir de notre pays que cette situation est intolérable.

Republicoftogo.com : Pourquoi les représentants de l ANC, de l’ADDI, et d’Arc-en-ciel ont-ils claqué la porte ?

Gerry Taama : Les partis cités ont plutôt sauvé ce dialogue en se refusant avec responsabilité de revenir au statut quo.

Signer le rapport final, c’est acter la fin du dialogue, c’est cautionner le fait que nous avons passé deux semaines à rechercher un consensus en vain.

Il faut que ce dialogue aille à son terme. Et je compte bien sur l’opiniâtreté du facilitateur pour relancer les discussions. Il doit avoir le temps de se concerter avec les délégations, de rechercher le consensus et de finir ce douloureux chapitre des reformes constitutionnelles et institutionnelles.

Je crois même qu’il est temps d’inviter le chef de l’Etat, qui est un facilitateur admis d’office, à se mettre au dessus des partis et à faire un arbitrage. 

Notre pays est en train de se construire patiemment une image d’Etat modèle dans la sous-région et à l’international, nous avons organisé des élections législatives apaisées, il y a des efforts sur le thème de la gouvernance qui sont observées par tous les partenaires, ce serait un énorme gâchis de revenir en arrière.

Or, cette fin hallucinante du dialogue annonce des jours difficiles.

Republicoftogo.com : Que propose Arc-en-ciel ?

Gerry Taama : La sortie de crise passe par le dialogue et le sens du compromis. Il faut donc reprendre les discussions, il faut que les positions des uns et des autres soient clarifiées et qu’ensuite on voit ce que chacun est prêt à concéder.

Le Togo ne peut plus se permettre de faire un pas en avant, deux pas en arrière.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !