Argumentation défraîchie

24/02/2013
Argumentation défraîchie

Invité dimanche de la radio privée Nana FM, le président duComité d’Action pour le Renouveau (CAR, opposition) a commenté sa participation aux deux jours de consultations, prélude à une éventuelle reprise du dialogue politique.

« Le pouvoir a réussi à faire croire aux diplomates que l’opposition ne veut pas dialoguer alors que ce sont les conditions d’un vrai dialogue qui ne sont pas réunies », a déclaré M. Apévon reprenant une argumentation maintes fois avancée. Certains partis de l’opposition ont refusé les différentes offres de dialogue du gouvernement sous des prétextes divers et une ribambelle de préalables.

Accusé par certains d’avoir trahi son alliance avec le Collectif « Sauvons le Togo », et plus particulièrement avec l’ANC, en participant aux discussions, le leader du CAR a indiqué qu’il n’avait besoin de l’approbation de personne si la démarche allait dans le sens des intérêts de la population.

Enfin Dodji Apévon a laissé plané la menace d’un boycott des élections législatives et locales « si nous avons la certitude qu’elles sont pas transparentes ».

Avec 4 députés à l'Assemblée, le CAR a une assise politique modeste.

Le Togo organisera dans quelques semaines des scrutins législatifs et locaux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Investissements dans le social : +77,4%

Social

Une étude révèle un accroissement global des dépenses de l'Etat dans les secteurs sociaux. Elles sont passées de 84 à 149 milliards de Fcfa en 5 ans.

Mineurs : justice spécialisée et protectrice

Justice

Le gouvernement, l’UNICEF et l’UE ont lancé jeudi un programme d'assistance en faveur des mineurs confrontés à la justice.

Cleaning service

Environnement

500 volontaires nettoient depuis ce matin la plage de Lomé qui en a bien besoin. Une opération propreté de 3 jours lancée à l’initiative du ministère de l’Urbanisme.

Armes de guerre et explosif saisis à Lomé

Faits divers

Les opérations coup de poing menées mercredi par la police dans plusieurs banlieues de Lomé ont permis de saisir de la drogue et des armes.