Argumentation défraîchie

24/02/2013
Argumentation défraîchie

Invité dimanche de la radio privée Nana FM, le président duComité d’Action pour le Renouveau (CAR, opposition) a commenté sa participation aux deux jours de consultations, prélude à une éventuelle reprise du dialogue politique.

« Le pouvoir a réussi à faire croire aux diplomates que l’opposition ne veut pas dialoguer alors que ce sont les conditions d’un vrai dialogue qui ne sont pas réunies », a déclaré M. Apévon reprenant une argumentation maintes fois avancée. Certains partis de l’opposition ont refusé les différentes offres de dialogue du gouvernement sous des prétextes divers et une ribambelle de préalables.

Accusé par certains d’avoir trahi son alliance avec le Collectif « Sauvons le Togo », et plus particulièrement avec l’ANC, en participant aux discussions, le leader du CAR a indiqué qu’il n’avait besoin de l’approbation de personne si la démarche allait dans le sens des intérêts de la population.

Enfin Dodji Apévon a laissé plané la menace d’un boycott des élections législatives et locales « si nous avons la certitude qu’elles sont pas transparentes ».

Avec 4 députés à l'Assemblée, le CAR a une assise politique modeste.

Le Togo organisera dans quelques semaines des scrutins législatifs et locaux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Plus dure sera la chute

Sport

Après son échec lors des phases de qualification à la CAN 2015, le Togo paye ses médiocres performances. 

Ceinture de la méningite : le Togo se protège

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu ce matin à Mango (592 km au nord de Lomé) pour procéder au lancement officiel de la campagne nationale de vaccination contre la méningite.

Un Togolais à la tête de la boxe africaine

Sport

Le président de la Fédération togolaise de boxe (FETOBOX), Azad Kelani Bayor, a été élu à la tête de la Confédération africaine de boxe (CAB).

Approche intégrée de la santé

Santé

Chaque année, des millions de parents consultent pour leurs enfants des pharmaciens, des médecins, des tradipraticiens et les emmènent dans les hôpitaux et les centres de santé.