Arrestation de cinq officiers

21/04/2009
Arrestation de cinq officiers

Neuf militaires dont cinq officiers ont été arrêtés ces derniers jours au Togo dans le cadre de l'enquête sur une récente tentative de coup d'Etat, ont annoncé lundi les forces armées togolaises (FAT).Il "apparaît malheureusement que neuf militaires dont cinq officiers sont en cause dans le cadre de la procédure judiciaire", selon une déclaration lue par le chef d'Etat major des FAT, le général Zakari Nandja (photo), devant le président Faure Gnassingbé au palais présidentiel.

"Il s'agit de manquements graves individuels qui connaîtront des suites conformes aux principes de l'Etat de droit", soulignent les forces armées.Le président togolais a dénoncé vendredi lors d'une allocution télévisée "une tentative de coup d'Etat" contre lui qui devait se dérouler lors d'un déplacement en Chine prévu à partir du 12 avril.

Faure Gnassingbé n'a pas évoqué directement la participation de son frère Kpatcha Gnassingbé qui a été arrêté et inculpé le 15 avril de "complot" et de "tentative d'attentat contre la sûreté de l'Etat" par le procureur de la république Robert Bakaï.

Ce frère, député et ancien ministre de la Défense, a été arrêté alors qu'il cherchait à se réfugier à l'ambassade américaine à Lomé.

Les FAT condamnent "avec force, toute action qui viserait à entraver le processus démocratique en marche au Togo" et se "tiennent prêtes à défendre sans réserve, les institutions de la république", selon la déclaration.

Outre des militaires, plusieurs autres personnes de l'entourage de Kpatcha Gnassingbé ont été interpellées et interrogées ces derniers jours, selon des sources policières.

Essolizam Gnassingbé, un autre frère du président at aussi été interpellé jeudi dernier.

DECLARATION DES FORCES ARMEES TOGOLAISES

Dés qu'elles ont été informées des graves menaces d'atteinte à la sureté de l'Etat, les Forces Armées Togolaises se sont conformément à la Constitution tenues entièrement soumises à l'autorité politique constitutionnelle régulièrement établie et au Président de la République, Chef des Armées.

S'il apparaît malheureusement, dans le cadre de la procédure judiciaire, que neuf militaires dont cinq officiers sont en cause, il s'agit de manquements graves individuels qui connaitront des suites conformes aux principes de l'Etat de droit.

Ces manquements ne sauraient remettre en cause le caractère républicain des Forces Armées.

Les Forces Armées Togolaises sont, conformément à la Constitution, une armée nationale républicaine et apolitique.

Elles réaffirment leur entière soumission aux institutions de la République.

Elles condamnent avec force toute action qui viserait à entraver le processus démocratique en marche au Togo et se tiennent prêtes à défendre sans réserve les institutions constitutionnelles.

Les Forces Armées Togolaises saisissent cette occasion pour renouveler l'expression de leur entière loyauté et de leur absolue fidélité au Président de la République, Chef des Armées.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.