Assoli en révolte contre Gilchrist Olympio

03/11/2009
Assoli en révolte contre Gilchrist Olympio

Lors de son intervention sur RFI il y a quelques semaines, le leader de l'union des forces de changement (UFC), Gilchrist Olympio, avait qualifié la préfecture d'Assoli de « petit village au nord du pays ». Les forces vives de la préfecture viennent de lui adresser une lettre dans laquelle elles s'étonnent de cette « confusion » « indigne d'un leader qui prétend diriger le Togo dans 4 mois ».

Les populations d'Assoli rappellent dans leur lettre que « s'il y a  une préfecture dont le président de l'UFC devrait se souvenir le plus, c'est bien la préfecture d'Assoli, car le 5 mai 1992, plusieurs fils de notre préfecture qui l'accompagnaient ont perdu la vie dans l'attentat de Soudou, et c'est grâce à la mobilisation des populations de cette préfecture dont il demeure ingrat qu'il a eu la vie sauve ».« Tous les fils dignes d'Assoli demandent à Gilchrist Olympio face à cette ingratitude et ces insultes de ne pas mettre les pieds de ce ++petit village++ où il a tant fait de victimes.

« Que Gilchrist Olympio nous dise s'il est vraiment togolais, de quel  petit village  il est originaire ?

Dans la même lettre, les populations demandent au patron de l'UFC de ne pas transformer la préfecture en un volcan à la veille des élections présidentielles que le chef de l'Etat souhaite « pacifique, transparentes et démocratiques ».

Gilchrist Olympio a annoncé qu'il se présenterait à l'élection présidentielle prévue début 2010 au Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.