Attendre quelqu’un comme les moines l’abbé

23/05/2014
Attendre quelqu’un comme les moines l’abbé

L'évêque d'Atakpamé, Mgr Nicodème Barrigah

Près d’une semaine après le démarrage des concertations politiques entre formations représentées à l’Assemblée nationale, aucun des 12 points fixés à l’agenda n’a encore été abordé. Les débats censés durer 12 jours doivent évoquer des questions fondamentales comme les conditions d’éligibilité du président de la République, le mode de scrutin ou la création d’un Sénat.

Or jusqu’à présent, les échanges ont tourné autour de la désignation d’un ‘facilitateur’ ; une exigence formulée par certains partis d’opposition qui aurait reçu l’assentiment de la majorité soucieuse de faire avancer les choses rapidement. Hors de question, en effet, de faire trainer des réunions pendant des mois d’autant que les recommandations  qui sortiront des discussions doivent servir de socle à des projets ou proposition de lois avant le scrutin présidentiel de 2015.

Pour en revenir au ‘facilitateur’, un nom circule avec insistance depuis plusieurs jours, celui de l’ancien président de la Commission ‘Vérité, justice et réconciliation’, Mgr Nicodème Barrigah.

Dans cette hypothèse, l’évêque d’Atakpamé doit préalablement obtenir la bénédiction de sa hiérarchie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.