Au CST, il n'y a que Déckon

09/01/2013
Au CST, il n'y a que Déckon

Gilbert Bawara a été on ne peut plus précis mercredi soir. La manifestation organisée par les opposants du collectif «Sauvons le Togo» (CST) ne pourra avoir lieu jeudi. L’interdiction est liée au fait que les organisateurs souhaitent achever la marche au grand carrefour commercial Deckon, au centre-ville de Lomé. 

«Nous avons clairement précisé que la manifestation ne pouvait avoir comme point de chute Déckon, mais nous avons exprimé notre disponibilité à examiner tout autre endroit dans la capitale. Quand on cherche à perturber les activités des togolais, on appelle ça du cynisme. L’Etat prendra toutes les dispositions pour qu’aucune manifestation n’ait lieu demain », a déclaré le ministre.

M. Bawara a souligné qu’en raison de la très forte concentration de l’activité économique à Deckon et des préoccupations liées au maintien de l’ordre, ce site ne pouvait servir de cadre à des manifestations.

Les opposants ont fait de ce carrefour un point de fixation. Lomé est assez vaste pour choisir un autre itinéraire ; de grands stades peuvent également servir pour des meetings, mais le CST sait que Déckon est propice à l’agitation et aux troubles éventuels. Un scénario sur lequel tablent les opposants radicaux.

Mais personne n’est dupe, à commencer par les responsables du maintien de l’ordre.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

CAN 2017 : répétition générale

Sport

Le Togo a battu la Zambie vendredi soir à Lomé (1-0) en match amical. Pour les deux équipes, une grande répétition avant la suite des éliminatoires CAN 2017.

Investissements dans le social : +77,4%

Social

Une étude révèle un accroissement global des dépenses de l'Etat dans les secteurs sociaux. Elles sont passées de 84 à 149 milliards de Fcfa en 5 ans.

Mineurs : justice spécialisée et protectrice

Justice

Le gouvernement, l’UNICEF et l’UE ont lancé jeudi un programme d'assistance en faveur des mineurs confrontés à la justice.

Cleaning service

Environnement

500 volontaires nettoient depuis ce matin la plage de Lomé qui en a bien besoin. Une opération propreté de 3 jours lancée à l’initiative du ministère de l’Urbanisme.