Aucun débordement ne sera toléré

09/11/2011
Aucun débordement ne sera toléré

L’ANC (opposition) et le FRAC organisent mercredi une marche pour exiger la réintégration de 9 députés démissionnaires exclus en 2010 de l’Assemblée. Une récente décision de la Cour de justice de la Cédéao condamne l’Etat togolais à verser des dommages et intérêts aux intéressés, mais ne réclame pas leur réintégration. Pour Jean-Pierre Fabre l’occasion était trop belle de tenter de remobiliser ses militants en interprétant à sa manière l’arrêt de la juridiction régionale.

Les autorités ont autorisé cette manifestation et le ministre de la Sécurité, Latta Gnama (photo), a indiqué à republicoftogo.com avoir mis tout en œuvre pour encadrer les manifestants.

"S'ils tiennent à marcher, nous allons les encadrer avec un effectif adéquat. Toutefois, nous ne pourrons pas tolérer les débordements et les actes de violences. Le Togo est un Etat de droit et dans un Etat de droit, les citoyens se doivent de respecter la loi", a rappelé M. Latta. 

"Nous avons eu une rencontre mardi avec les représentants du FRAC et nous leur avons communiqué les dispositions prises pour encadrer la marche" a ajouté le ministre.

Au Togo, les manifestations sont règlementées et la police veille à ce qu‘elles n’affectent pas l’activité économique et la libre circulation des habitants.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le PNUD offre de la mobilité au HCRRUN

Coopération

Des véhicules 4X4 viennent d'être offerts au Haut Commissariat pour faciliter le processus d'indemnisation. 

Guinée Bissau : la Cédéao brandit la menace de sanctions

Cédéao

Faute d'avoir respecté ses engagements vis à vis de la Cédéao, la Guinée Bissau pourrait être sanctionnée par l'organisation régionale.

La transformation numérique est lancée

Tech & Web

Depuis jeudi, les étudiants des universités publiques disposent d’une connexion internet Wi Fi haut débit. Accès disponible dans les salles de cours et sur le campus.

Mauvaise chute

Sport

Les Eperviers du Togo chutent lourdement au dernier classement FIFA publié jeudi. Cinq points de moins.