Audit de la bonne gouvernance

08/04/2013
Audit de la bonne gouvernance

Le Mécanisme africain d'évaluation par les pairs (MAEP), mis en place il y a 10 ans, est un Programme adopté volontairement par les Etats membres de l'Union africaine (UA) en vue de promouvoir et de renforcer des normes élevées de gouvernance. L’évaluation par les pairs  est un mécanisme  d'auto-évaluation. Le mandat du MAEP est de veiller à ce que les politiques et pratiques des Etats participants se conforment aux valeurs convenues dans quatre domaines d'intervention : démocratie et gouvernance politique, gouvernance économique, gouvernance des entreprises et développement socio-économique.

Il est procédé à des revues périodiques des pays participants afin d'évaluer les progrès enregistrés dans l'atteinte des objectifs arrêtés d'un commun accord.

Et cette revue périodique sera réalisée au Togo, non pas pare les autorités, mais par des représentants de 5 pays ayant adhéré à ce mécanisme

Pour le Premier ministre togolais, Arthème Ahoomey-Zunu (photo), « Cet instrument original de prévention et de promotion de la bonne gouvernance, basé sur une autoévaluation volontaire,  permettra au Togo de juger de la pertinence de la gouvernance démocratique et économique, dans son développement socio-économique et la gouvernance des entreprises publiques ».

Un rapport sera publié à l’issue de l’audit.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.