Auto-évaluation et priorités gouvernementales

10/06/2014
Auto-évaluation et priorités gouvernementales

Djossou Sémodji

La Banque africaine de développement (BAD) appuie le Togo dans l’élaboration de l’indice minimum vital commun (IMVC). Il s’agit de mesurer les interventions du gouvernement dans les 400 cantons du Togo. Ces informations doivent permettre, le cas échéant, de réorienter les priorités.

L’IMVC porte actuellement sur 36 cantons. Les premières indications révèlent qu’en milieu rural, 84% des jeunes ont accès à l’éducation. Reste à affiner les données concernant la santé ou l’emploi. Mais cette initiative n’est qu’à ses débuts.

L’indice regroupe 6 critères d’évaluation :  l’alimentation et la nutrition, la santé, l’éducation, l’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement, le développement des capacités des populations à la base et le désenclavement des localités.

‘L’intérêt de l’IMVC est la possibilité pour chaque communauté d’évaluer ses propres besoins. La mission du gouvernement, pour sa part, consiste à appréhender les priorités et à réorienter, si besoin est, l’aide en fonction de l’urgence’, a précisé Djossou Sémodji, le ministre de la Planification.

L’élaboration de cet IMVC a été confié au ministère du Développement à la base.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.