Auto-évaluation et priorités gouvernementales

10/06/2014
Auto-évaluation et priorités gouvernementales

Djossou Sémodji

La Banque africaine de développement (BAD) appuie le Togo dans l’élaboration de l’indice minimum vital commun (IMVC). Il s’agit de mesurer les interventions du gouvernement dans les 400 cantons du Togo. Ces informations doivent permettre, le cas échéant, de réorienter les priorités.

L’IMVC porte actuellement sur 36 cantons. Les premières indications révèlent qu’en milieu rural, 84% des jeunes ont accès à l’éducation. Reste à affiner les données concernant la santé ou l’emploi. Mais cette initiative n’est qu’à ses débuts.

L’indice regroupe 6 critères d’évaluation :  l’alimentation et la nutrition, la santé, l’éducation, l’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement, le développement des capacités des populations à la base et le désenclavement des localités.

‘L’intérêt de l’IMVC est la possibilité pour chaque communauté d’évaluer ses propres besoins. La mission du gouvernement, pour sa part, consiste à appréhender les priorités et à réorienter, si besoin est, l’aide en fonction de l’urgence’, a précisé Djossou Sémodji, le ministre de la Planification.

L’élaboration de cet IMVC a été confié au ministère du Développement à la base.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promotion du football à la base

Sport

La finale du tournoi ‘Cité Millenium’, organisé par Charles Debbasch, s’est déroulée dimanche à Lomé avec la victoire du Millenium Football Club (MFC).

Le Maroc, 16 membre de la Cédéao ?

Cédéao

Le Maroc a officiellement informé vendredi la présidente de la Cédéao de sa volonté d’adhérer à cet ensemble régional ouest-africain.

La FTF noue de nouvelles alliances

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) tente de se reconstruire après des années d’errance et de gestion calamiteuse.

Nouvelle alerte à la méningite

Santé

Depuis le 1er janvier, 201 cas de méningite ont été identifiés au Togo. Le bilan actuel est de 17 morts dans 17 districts sanitaires.