Avec de l’ambition, rien n’est impossible

12/03/2013
Avec de l’ambition, rien n’est impossible

La 5e vague de volontaires composée de 750 jeunes a prêté serment mardi au Palais des congrès de Lomé en présence des ministres du Développement à la base, Victoire Tomégah-Dogbé (photo), de l’environnement, Dédé Ahoefa Ekoué, et de l’Agriculture, Oura Koura Agadazi de l’Agriculture.

Au total, 2780 diplômés sans emploi ont bénéficié, depuis 2011, des stages proposés par le Provonat (Programme de promotion du volontariat national). 

« Le Provonat reste l’un des programmes emblématiques du gouvernement destiné à renforcer l’employabilité des jeunes diplômés primo-demandeurs d’emploi », a rappelé Mme Dogbé-Tomegah lors de son intervention. C’est son Département qui pilote l’ensemble du projet.

«Ces volontaires apportent une contribution décisive à la promotion du développement durable. Ils arrivent avec des compétences académiques, mais ils s’adaptent rapidement pour mettre en œuvre des programmes simples de reboisement, des évaluations environnementales et des solutions informatiques au profit du développement du Togo. Ces jeunes viennent avec de nouvelles idées et une détermination pour lever les obstacles et créer un nouveau style de leadership », a indiqué pour sa part la ministre de l’Environnement.

Le Provonat bénéficie du soutien financier du gouvernement (3 milliards en 2013), du PNUD, de France Volontaires et des Volontaires des Nations Unies.

Voici le discours de Victoire Dogbé Tomégah

C’est pour moi un immense privilège de prendre la parole aujourd’hui, à l’occasion de cette cérémonie de prestation de serment de la cinquième vague des volontaires nationaux, symbole de l’engagement de notre jeunesse au service du développement du Togo.

Mesdames et messieurs, Honorables invités,

Aujourd’hui, dans cette salle, 750 nouveaux volontaires nationaux viennent de prêter serment. Ils sont infirmiers ou agroéconomistes, informaticiens ou secrétaires, et s’apprêtent à servir dans toutes les régions du Togo. Notre administration s’honore de l’appui considérable que représente ces jeunes diplômés, et pour preuve, plus de la moitié d’entre eux vont débuter leur mission au sein d’un ministère, d’un service déconcentré de l’Etat ou dans une collectivité locale. Les organisations de la société civile nous sollicitent également énormément pour accueillir des volontaires.

Quelques jours après la journée internationale de la femme, je me réjouis de constater qu’elles sont nombreuses à s’engager et représentent aujourd’hui, plus de 40% des volontaires de cette cinquième vague.

Mesdames et messieurs, Honorables invités,

Cette cinquième vague porte désormais à 2 780 le nombre de volontaires nationaux déjà engagés pour le pays. Leurs prédécesseurs ont démontré à quel point ils contribuent au développement socio-économique de ce pays.

A l’heure où je vous parle, Gloria KLOUKPO, volontaire nationale depuis plus d’un an, prescrit des traitements antirétroviraux à des malades atteints du Sida à Kara. Avant son arrivée, les patients devaient attendre parfois 4 à 5 jours avant d’avoir accès à une consultation. Aujourd’hui, les malades ont accès à une consultation dans la journée et la structure d’accueil de Gloria reçoit plus de quarante patients par jour.

Bouraïma BODE, volontaire national technicien agricole, aide les agriculteurs de Dapaong, à faire face aux problèmes de sècheresse qu’ils rencontrent et distribuent les semences de base. Aujourd’hui, ces agriculteurs bénéficient de consignes pour l’amélioration des points d’activités, et reçoivent les semences à temps pour lancer leurs cultures et améliorer leur rendement agricole.

Quant à Yao DZOLEVO, anthropologue affecté au Centre Régional de Formation et d’Education de la Femme de Landa, dans la préfecture de la Kozah, il appuie la structuration de 44 groupements de femmes de la Binah. Une trentaine de femmes ont également été formés en leadership, et sur la prévention et la lutte contre le SIDA. Voilà les quelques exemples qui incitent le gouvernement à soutenir le programme PROVONAT et à mobiliser toujours plus de volontaires nationaux.

Mesdames et messieurs, Honorables invités,

La jeunesse est un contributeur important dans la croissance de notre pays et représente un potentiel énorme de développement. Le gouvernement a fait le pari de cette jeunesse en initiant de nombreux programmes, y compris le programme PROVONAT. Cette année, le gouvernement a mis 3 milliards de FCFA pour accompagner le programme, ce qui amène le montant global des ressources allouées par le gouvernement au programme depuis sin démarrage à 5 milliards de FCFA.  En s’engageant pour les communautés à la base, la jeunesse de notre pays consolide non seulement ses compétences professionnelles, améliore son employabilité, mais véhicule également les valeurs d’engagement et de solidarité au sein de la société dans son ensemble. Le volontariat joue un rôle fondamental dans le développement et la cohésion nationale d’un pays.

A travers le programme PROVONAT, ce sont également des centaines de structures œuvrant pour l’intérêt général, qui disposent désormais de ressources humaines qualifiées afin de contribuer efficacement à l’amélioration du bien-être des populations à la base. C’est le capital social et humain nécessaire pour un développement durable du pays qui se voit renforcé.

Mesdames et messieurs, Honorables invités,

Depuis sa création, le programme a connu de nombreuses évolutions. Depuis la création du cadre juridique encadrant le volontariat national jusqu’à aujourd’hui, 2 030 primo-demandeurs d’emploi, hormis ceux d’aujourd’hui, ont été mobilisés, suivis et accompagnés. Plus de 680 structures d’accueil comptent chaque jour sur l’appui de nos jeunes volontaires. Afin d’assurer un dialogue entre tous ces acteurs, des centres régionaux du volontariat ont été créés dans chaque région du Togo.

L’engouement qu’a suscité le programme PROVONAT auprès des jeunes diplômés et des structures d’accueil a engendré un afflux massif de candidatures au volontariat national et de demandes de mise à disposition de volontaires. Afin de répondre efficacement à ces attentes, le PROVONAT va évoluer vers une Agence du Volontariat National, qui permettra de mobiliser un plus grand nombre de volontaires.

De plus, le volontariat national n’a pas pour but d’occuper la jeunesse pendant un, deux, ou trois ans, pour qu’elle retourne chômer. Cette expérience doit être, pour les volontaires, le commencement de leur carrière professionnelle. C’est pourquoi, nous mettons en place un mécanisme de facilitation d’insertion des volontaires en fin de mission. Nous mettrons en œuvre les dispositifs appropriés permettant de vous accompagner autant que possible dans la réussite de votre intégration professionnelle notamment en mettant à votre disposition une veille informationnelle en matière d’emploi, des formations en auto-emploi, en renforçant vos capacités dans divers domaines, et en créant un système de parrainage qui vous mettra en lien avec des professionnels expérimentés dans votre domaine de compétence. Ceci en adéquation avec les autres mécanismes existants de promotion de l’emploi.

Mesdames et messieurs, Honorables invités,

Je voudrais saisir cette opportunité pour adresser encore une fois la gratitude et la reconnaissance du gouvernement togolais à tous les corps de volontaires présents dans notre pays et qui œuvrent chaque jour aux côtés des communautés locales pour aider au renforcement de leurs capacités et compétences en vue d’une amélioration de leurs conditions de vie.

Mesdames, messieurs, Honorables invités,

C’est également pour moi, le lieu de réitérer mes remerciements à l’endroit de tous les partenaires ici présents, en particulier le PNUD et France Volontaires, qui ne cessent de nous accompagner dans la mise en œuvre de ce programme.

Mesdames, messieurs, chers volontaires,

Pour terminer mon propos, je voudrais rappeler encore une fois à nos chers volontaires nationaux les principes fondamentaux qui sous-tendent le volontariat. Faites de ces valeurs  votre code de conduite et montrer l’exemple autour de vous.

Je voudrais vous rappeler aussi la pérennité du programme PROVONAT dépend de la réussite de votre mission. Votre rôle est fondamental ; il encouragera le gouvernement et nos partenaires tant nationaux qu’internationaux à continuer à investir dans ce programme, et fera du programme un réel outil d’accélération du rythme d’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement.

C’est par chacun d’entre vous, je voudrais dire chacun d’entre nous, que passe et passera le développement de notre cher pays, le Togo.

Vous l’avez dit vous-même, vous voulez que le Togo soit l’or de l’Humanité. Ayez de l’ambition. Ensemble, avec vous, je voudrais dire que l’espoir est réellement permis.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.