Baroud d’honneur

03/02/2018
Baroud d’honneur

Les responsables de l'opposition samedi à Lomé

En dépit de l’appel lancé hier par les émissaires guinéens et ghanéens aux partis politiques de cesser toute manifestation avant et pendant la tenue du dialogue (dont l’ouverture est prévue le 15 février), l’opposition est descendue dans la rue samedi. Certes, il n’y avait pas foule et pas beaucoup d’enthousiasme chez les marcheurs.

‘Le droit de manifester est un droit constitutionnel et nul ne saurait nous en empêcher’, a déclaré la coordinatrice de la coalition de l’opposition.

Personne ne remet en cause ce droit, mais dans le contexte particulier que connaît le Togo, des signes d’apaisement sont toujours les bienvenus.

Pour les experts de la vie politique togolaise, cette manif sonne comme un baroud d’honneur. L’opposition veut affirmer qu’elle est forte et unie et que sa capacité de mobilisation demeure intacte à quelques jours de l’ouverture de discussions avec le pouvoir.

Les demandes des médiateurs tombent d’ailleurs à pic pour les responsables de l’opposition. 

En effet, depuis le 19 août 2017, date de la première manifestation, le nombre de personnes dans les rues n’a pas cessé de diminuer. Une faible participation qui n’a pas échappé à Jean-Pierre Fabre et à ses amis. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Enfin des bonnes nouvelles

Sport

Inespéré. Le Togo a battu la Gambie mardi à Banjul (1-0) dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2019. 

Moderniser la relation ACP-UE

Coopération

Le premier round des négociations techniques entre les pays ACP et l'Union européenne aura lieu jeudi à Bruxelles.

Récompenser l'engagement

Développement

Coup de pouce des pouvoirs publics et de l’UNFPA à des ONG pilotées par des jeunes au service des jeunes.

Appel au civisme

Environnement

La Journée internationale de prévention des catastrophes se déroule ce samedi. La thématique n’est pas très réjouissante.