Bawara : «Que voulez-vous faire de plus ?»

30/08/2012
Bawara : «Que voulez-vous faire de plus ?»

Interrogé jeudi par Kana FM, le ministre de l’Administration territoriale a dénoncé les abus de langage de certains responsables politiques et de la presse.

Parler de « répression policière » quand les forces de l’ordre dispersent une manifestation illégale avec des gaz lacrymogène est manifestement exagéré, a souligné Gilbert Bawara (photo).

«L’utilisation de gaz lacrymogènes, ce n’est  pas de la répression, mais un moyen légal, et tout à fait conventionnel, de maintien de l’ordre. Même s’il y a eu quelques excès, ils sont limités », a-t-il indiqué.

M. Bawara a rappelé quelques évidences. « Le gouvernement n’a aucune intention de restreindre les libertés. Nous voulons que les manifestations se déroulent dans le cadre de la loi et dans un esprit de responsabilité ».

Questionné sur les demandes du collectif « Sauvons le Togo » qui souhaite le départ du président Faure Gnassingbé, M. Bawara a répondu avec humour. « C’est la liberté d’expression. Le collectif peut aussi exiger que la terre ne tourne plus dans le même sens, qu’il fasse moins chaud au Togo ou qu’il y ait davantage de vent ». 

Le ministre a une nouvelle fois appelé les contestataires au dialogue politique.

«Asseyons-nous autour d’une table, faisons nous confiance, accordons-nous le bénéfice du doute et cherchons des compromis pour aller de l’avant. Le gouvernement est patient et reste ouvert et disponible pour recueillir les contributions de ceux qui n’ont pas répondu à l’invitation du Premier ministre », a-t-il indiqué.

Enfin Gilbert Bawara a révélé que lors de la démission du gouvernement en juillet dernier, le chef de l’Etat avait personnellement téléphoné à Jean-Pierre Fabre (le président de l’ANC) et à Zeus Ajavon (le leader du CST) pour les inviter à discuter. « Ils ont décliné la main tendue du président».

«Que vous voulez faire de plus pour démontrer la volonté d’ouverture et de dialogue du gouvernement ? », a-t-il conclu.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.

Un refuge efficace contre les moustiques

Santé

Le ministère de la Santé va fournir à la population près d’un million de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (MILDA).