Belle unanimité sur la réforme de l’université

03/04/2014
Belle unanimité sur la réforme de l’université

Dama Dramani, le président de l'Assemblée nationale

Les députés ont adopté jeudi à l’unanimité la loi modifiant le statut des universités publiques du Togo. Le nouveau texte supprime le rectorat et la chancellerie et institue à leur place un Conseil de l’enseignement supérieur, sous la responsabilité  ministre de tutelle.

Selon le ministre de l’Enseignement supérieur, Octave Nicoué Broohm, cette réforme vise à mieux adapter la formation en mettant l’accent sur la professionnalisation de l’enseignement, la culture entrepreneuriale, l’innovation par la recherche universitaire au service de la société togolaise. Bref, une adéquation entre l’enseignement et les réalités du marché du travail.

‘Le fonctionnement du rectorat était non seulement coûteux, mais il était aussi dénoncé comme un goulot d’étranglement du système éducatif supérieur avec des conflits de compétences’, explique M. Broohm. Quant à la chancellerie, elle ne cadre plus avec les mutations générées par la reforme de l’Etat, et de l’administration publique, ajoute-t-il.

Le président de l’Assemblée nationale, Dama Dramani, s’est félicité de l’adoption de la réforme qui, espère-t-il, permettra de mettre fin aux dysfonctionnements liés à la gouvernance dans les universités publiques.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Parcours de fond avant les JO de Pyeongchang

Sport

Spécialiste du ski de fond, Mathilde Amivi Petitjean participera aux jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang en Corée sud sous les couleurs du Togo.

Sémassi talonné par trois autres équipes

Sport

A l’issue de la 11e journée du championnat de D1 jouée ce week-end, Sémassi conserve la tête du classement avec 23 points.

Aide du PNUD aux initiatives locales

Développement

100 millions de Fcfa ont été accordés ce vendredi par le PNUD à 6 associations actives dans le développement rural.

Lait infantile contaminé : prudence

Santé

L’affaire fait scandale en France, mais elle a aussi des répercussions au Togo.