Big brother

09/06/2009
Big brother

L'Assemblée nationale a procédé lundi à l'élection de quatre des 27 magistrats qui siègeront à la Cour des comptes. Il s'agit d'Amouzou-Guénou Assiba, enseignant chercheur à l'université de Lomé (UL), d'Adoh Koffi Jean, économiste, de Kpéma Pakoum, douanier et de Tchakéi Essowavana, expert en droit.

Pour le président de l'Assemblée, Abass Bonfoh, « un pas essentiel vient d'être franchi dans le processus de mise en place de cette institution ».« Nous les avons élus en tenant compte de leur compétence et expérience professionnelle, de leur probité morale et dans le respect des textes en vigueur » a expliqué M. Bonfoh.

Le même jour, les députés ont élu trois membres de la commission nationale des droits de l'homme (CNDH).

La séance s'est déroulée en présence du garde des Sceaux, chargé des relations avec les institutions de la république, Kokou Tozoun.

La Cour devra contrôler la gestion de toutes les administrations, de tous les organismes publics ou parapublics au Togo. La Cour pourra également contrôler l'emploi des fonds publics qui sont alloués à des organismes privés. Le contrôle portera sur la qualité et la régularité de la gestion, sur l'efficience et sur l'efficacité des actions menées au regard des objectifs fixés par les pouvoirs publics ou l'organisme concerné. Cette mission se réfère ainsi aux pratiques d'audit de la performance, c'est-à-dire de la vérification des résultats.

La Cour n'énoncera pas seulement des critiques, elle présentera aussi des recommandations. La Cour fera connaître ses conclusions en s'adressant au ministère ou à l'organisme contrôlé.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Système électronique de suivi du courrier

Tech & Web

La société des postes du Togo a lancé son service ‘Post Tracker’. Pour les clients, c'est l'assurance de la traçabilité. 

CAN 2017 : tirage au sort le 19 octobre

Sport

Les têtes de série pour la Coupe d'Afrique des nations 2017 ont été désignées mardi. Le Togo se trouve dans le Pot 4 avec l'Ouganda et le Zimbabwe, notamment.

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.