Bissoune Nabagou se jette à l’eau plein d’énergie

21/03/2014
Bissoune Nabagou se jette à l’eau plein d’énergie

Le ministre de l’Equipement rural, Bissoune Nabagou

‘Le monde entier subit une crise énergétique et le Togo n’est pas épargné. Il nous faut plus de réflexions et d’initiatives pour résorber le déficit énergétique. Nous devons explorer toutes les potentialités hydriques pour produire de l’énergie’. C’est ce qu’à déclaré vendredi le ministre de l’Equipement rural, Bissoune Nabagou, à la veille de la Journée internationale de l’eau dont le thème, cette année, est justement ‘Eau et énergie’.

L’énergie produite à partir de l’eau est une énergie non polluante, renouvelable et moins chère.

 Le gouvernement envisage à moyen terme la réalisation de barrages à Landa Possanda et à Bangnin, dans la région de la Kara et à Danyi-konda, dans la région des plateaux.  A long terme, 22 sites ont été identifiés sur le Mono et l’OTI.

Le Togo a également mis en œuvre des projets régionaux. Le ministre a cité le barrage d’Adjarala avec le Bénin et celui de Jualé avec le Ghana.

‘Le véritable enjeu c’est de mutualiser les actions de tous les acteurs intervenants dans le secteur de l’eau et de l’énergie pour déboucher sur des projets d’envergures afin de relever le défi lié au thème de cette année’, a expliqué Bissoune Nabagou.

Dans cette logique, le Togo a adhéré Togo aux organismes de gestion des eaux transfrontalières comme l’Autorité du Bassin de la Volta (ABV) et l’Autorité du Bassin du Mono (ABM).

 

Message du ministre à l’occasion de la Journée internationale de l’eau, le 22 mars 2014

Demain samedi 22 mars 2014 sera célébrée dans le monde entier la journée mondiale de l’eau. Cette journée instituée par l’Assemblée  générale des Nations Unies en 1992 est célébrée le 22 mars de chaque année depuis 1993.

La célébration de la journée mondiale de l’eau constitue une occasion privilégiée de réflexion et de sensibilisation  sur les enjeux liés à l’eau.

Cette année, le thème de la Journée mondiale de l’eau est « Eau et Energie ». L'eau et l'énergie sont étroitement liées et interdépendantes car la production et la transmission de l'énergie hydroélectrique, nucléaire ou autres nécessitent l'utilisation des ressources en eau. Réciproquement, pour le pompage, le traitement et le transport de l’eau, il faut de l’énergie. Il en découle que l’eau nécessite de l’énergie et l’énergie requiert l’eau.

Le choix de ce thème se situe dans la droite ligne de l’action du gouvernement togolais sous l’impulsion du Chef de l’Etat, Son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBE, qui a fait de la question de l’eau et de l’énergie une  de ses priorités.

Ainsi, le Togo dispose de deux 2 aménagements hydroélectriques en activité : Kpimé, dans la préfecture de Kloto avec une puissance de 1,6 MW et  Nangbeto, dans la préfecture de l’Ogou avec une puissance de 62 MW.

Le monde entier subit une crise énergétique et le Togo n’est pas épargné. Le thème de cette année nous convie à plus de réflexions et d’initiatives pour résorber le déficit énergétique. Nous devons explorer au Togo toutes les potentialités hydriques pour produire de l’énergie.

Il faudrait rappeler que l’énergie produite à partir de l’eau est une énergie propre, non polluante, renouvelable et moins chère.

A cet effet, il est envisagé à moyen terme, au plan national la réalisation de barrages hydroélectriques à Landa Possanda et à Bangnin dans la région de la Kara et à Danyi-konda, dans la région des plateaux.  A long terme, 22 sites ont été identifiés sur les cours d’eaux du MONO et OTI et pourront à l’avenir servir à la production de l’énergie.

Au plan régional, on peut citer la réalisation des projets tels que le barrage hydroélectrique  d’Adjarala entre le Togo et le Bénin  et celui de Jualé entre le Togo et le Ghana tous deux en construction avec une réalisation imminente.

La journée mondiale de l’eau est également une journée d’appel à la solidarité mondiale  sur l’eau afin que chacun œuvre pour sa préservation et à son égal partage tant au niveau national, régional qu’international.

C’est ce qui justifie l’adhésion de notre pays le Togo aux différents organismes de gestion des eaux transfrontalières entre autres, l’Autorité du Bassin de la Volta (ABV) dont notre pays vient d’abriter la cinquième réunion du Conseil des ministres et l’Autorité du Bassin du Mono (ABM) en cours de mise en place.

Aussi, le véritable enjeu pour nous c’est de mutualiser les actions de tous les acteurs intervenants dans le secteur de l’eau et de l’énergie pour déboucher sur des projets d’envergures afin de relever le défi lié au thème de cette année».

C’est ici l’occasion de saluer, au nom du gouvernement togolais, les efforts des partenaires techniques et financiers, des ONG et de la Société civile qui œuvrent dans le domaine de l’eau et de l’énergie.

Pour terminer, j’appelle la population togolaise en générale et celle riveraine des cours d’eaux et barrages en particulier, à adopter des comportements citoyens et responsables afin de réduire les effets néfastes sur les bassins versants et les ouvrages hydroélectrique.

Je souhaite à toutes et à tous une bonne célébration de la journée mondiale de l’eau 2014 dont l’apothéose aura lieu le samedi 22 mars 2014 sur le site de la centrale hydroélectrique de Kpimé dans la préfecture de Kloto.

Vive la journée mondiale de l’eau.

Que l’eau coule pour plus d’énergie au Togo

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.